Electrification du Sahel: le point sur le projet “Desert to Power” de la BAD au mois de janvier 2021




Mis sur pied par la Banque africaine de développement en 2018, le projet D2P ambitionne de développer 10 000 MW de nouvelles capacités solaires d’ici 2025, dans 11 pays

 

 

La Banque africaine de développement (BAD) a présenté sur son site web, le 08 janvier, une mise à jour de Desert to Power (D2P), initiative lancée par l’institution financière multilatérale en 2018 avec pour ambition de développer 10 000 MW de nouvelles capacités solaires d’ici 2025 dans 11 pays du continent.

Le financement pour la réalisation des études techniques du projet a été récemment obtenu, d’après la Banque qui précise que c’est notamment le 16 décembre 2020 que les administrateurs de la BAD ont approuvé une subvention de cinq millions de dollars américains du Fonds énergies durables pour l’Afrique (SEFA), pour l’assistance technique à la mise en oeuvre du D2P. 

“L’assistance technique comprend trois volets principaux : la réalisation des études techniques en vue de l’intégration des énergies renouvelables variables (principalement solaires) dans les réseaux nationaux ; les études de faisabilité pour l’hybridation des systèmes de production d’énergie solaire des réseaux isolés existants et le renforcement des capacités pour aider le Tchad à intégrer le premier projet de production d’énergie solaire (centrale PV IPP de Djermaya, 32 MW dans un premier temps et 28 MW dans une seconde phase) dans son réseau national”, explique la Banque.

Dans le cadre de Desert to Power, les pays ciblés seront équipés en systèmes solaires photovoltaïques domestiques individuels, mini-réseaux photovoltaïques et centrales de production d’électricité pour des utilisateurs commerciaux ou industriels. “Il est également prévu de produire de l’électricité en synergie avec les programmes agricoles et hydrauliques.”

La BAD rappelle que l’initiative a été avalisée au plus haut sommet institutionnel lors de la réunion des chefs d’Etat des pays membres du G5 Sahel à Ouagadougou (Burkina Faso) en septembre 2019.

D2P a l’objectif ambitieux de fournir “l’électricité à 250 millions de personnes d’ici à 2025, dont au moins 90 millions de personnes qui seront connectées au réseau électrique pour la première fois.” L’initiative cible 11 pays: Burkina Faso, Djibouti, Erythrée, Ethiopie, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Sénégal, Soudan et Tchad.

En attendant des acteurs du secteur privé, la Banque a déjà officiellement comme partenaires dans cette initiative: la Banque européenne d’investissement (BEI), l’Agence française de développement (AFD), l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena), le programme américain Power Africa, le fonds Africa50 et le Fonds vert pour le climat (FVC).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *