Cameroun: qui fait quoi dans le projet d’usine flottante de liquéfaction de gaz naturel




Le Hilli Episeyo concentre les intérêts de trois acteurs principaux: Golar LNG, la Société nationale des hydrocarbures et l’opérateur franco-britannique Perenco. Comprendre les différents rôles

 

Le Hilli Episeyo, matérialisation du projet FLNG (Floating Liquefied Natural Gas), permettra au Cameroun, en cette année 2018, d’entrer dans le groupe des pays exportateurs de gaz naturel liquéfié; et dans le cercle plus restreint encore des pays disposant d’une usine flottante de liquéfaction. C’est en effet le deuxième pays au monde à avoir ce type d’ouvrage après la Malaisie.

La plateforme LNG de Kribi (au sud du Cameroun) a été développée par la société britannique Golar LNG – propriétaire et exploitant de navires méthaniers – pour le compte de la co-entreprise formée par la Société nationale des hydrocarbures (SNH), bras droit de l’Etat camerounais dans le domaine minier, et l’opérateur franco-britannique Perenco.

C’est en effet le 30 septembre 2015 que le PDG de Golar LNG Ltd et directeur de Gollar Hilli Corporation, Gary Smith, accompagné du Dg de Golar Cameroon – la société de droit local créée pour la circonstance – Andreas Lie, avaient signé la convention gazière relative au développement du projet avec l’Etat camerounais. Ici, l’Etat était représenté par l’ex-ministre de l’Eau et de l’Energie, Basile Atangana Kouna, et l’administrateur-directeur général de la Société nationale des hydrocarbures (SNH), Adolphe Moudiki. Un troisième acteur, la société franco-britannique Perenco, qui opère le champ gazier Sanaga Sud du bassin Douala/Kribi-Campo, dans une association comprenant également la SNH (25% de parts), était également partie prenante à la convention. C’est le DG du groupe Perenco à cette époque, Jean-Marie Jacoulot, qui avait apposé sa signature.


Lire aussi: Cameroun: le russe Gazprom pourrait avoir ses premières livraisons de gaz naturel liquéfié en avril-mai 2018

Les champs gaziers de Sanaga Sud et Ebome, au large de Kribi (Sud-Cameroun), sont ceux qui ont été sélectionnés pour alimenter le Hilli Episeyo, après traitement du gaz au Centre de Bipaga  – dont la capacité a été portée, selon la SNH, de 60 à 320 millions de pieds cubes par jour .

Le méthanier transformé en usine de liquéfaction flottante a été converti au chantier naval de Keppel (Singapour) pour le compte d’une filiale de Golar LNG Partners LP.

Le développement de champs gaziers fournissant la ressource au Hilli Episeyo et des sites de traitement de gaz y afférents sont de la responsabilité de la SNH et de Perenco.

Golar a de son côté pris en charge, à ce stade, la construction de l’usine flottante et son installation au large de Kribi. Golar Cameroon sera un“opérateur de liquéfaction travaillant pour les deux partenaires”, a appris Energies media dans la documentation de la SNH. Le Hilli Episeyo demeurera toutefois la propriété exclusive du groupe Golar. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *