Cameroun: le projet Memve’ele II permettra d’exploiter 600 MW de puissance additionnelle dans les gorges du fleuve Ntem (directeur du projet)




Le projet Memve’ele II est un barrage de retenue prévu en amont du Ntem, pour régulariser le débit du fleuve. Les études sont “déjà réalisées”, selon Dieudonné Bisso, directeur du projet d’aménagement hydroélectrique de Memve’ele

 

La construction d’un barrage de retenue en amont du fleuve Ntem permettra de développer des projets hydroélectriques dans les gorges du fleuve, d’une puissance additionnelle de 600 mégawatts (MW), a indiqué Dieudonné Bisso (photo), mardi, 19 février à Yaoundé, au cours d’un exposé au Forum Energie – Eau – Environnement (Forum EEE).

Ce barrage de retenue, envisagé par les pouvoirs publics comme le projet Memve’ele II, permettra de régulariser le débit du fleuve Ntem en période d’étiage (période où le cours d’eau atteint son point le plus bas, en temps de saison sèche notamment) et permettre au barrage hydroélectrique existant (Memve’ele) de fournir sa pleine puissance (211 MW), et le développement de nouvelles capacités de production.

Le barrage de Memve’ele est situé à Nyabizan – localité de l’arrondissement de Ma’an, département de la Vallée du Ntem – dans la région du Sud.

Les études de faisabilité du barrage de retenue sont “déjà réalisées”, a confirmé Dieudonné Bisso – directeur du projet d’aménagement hydroélectrique de Memve’ele – à Energies Media.

Une fois le barrage de retenue réalisé, le Cameroun pourra compter sur deux bassins versants: le bassin de la Sanaga et celui du Ntem, a ajouté le directeur du projet Memve’ele.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *