Cameroun: l’importation des produits pétroliers sans utiliser la Sonara génère des économies d’environ 10 milliards de F CFA par mois (PM)




Indication donnée par le chef du gouvernement

 

 

Le nouveau mécanisme mis en place pour l’approvisionnement du Cameroun en produits pétroliers, depuis le sinistre survenu à la Société nationale de raffinage (Sonara), permet à l’Etat de “réaliser des économies budgétaires évaluées à environ 10 milliards de F CFA par mois au titre de la subvention des prix à la pompe”, a indiqué le Premier ministre le 25 novembre.

Joseph Dion Ngute s’exprimait à l’occasion à l’Assemblée nationale, pour la présentation du Programme économique, financier, social et culturel du gouvernement camerounais pour l’exercice budgétaire 2021.

La Sonara, unique raffineur du Cameroun, étant à l’arrêt depuis un incendie survenu dans ses unités de production le 31 mai 2019, le gouvernement camerounais a opté pour la mise en concurrence des traders pour avoir les prix les plus attractifs pour l’approvisionnement du pays en produits pétroliers sur des durées trimestrielles.

Avant l’incendie, la Société nationale de raffinage du Cameroun (Sonara), située à Limbé (Sud-Ouest), à travers le brut léger qu’elle achetait/importait et raffinait, permettait d’approvisionner le marché national camerounais et régional dans divers produits pétroliers.

Le gouvernement envisage toutefois sa réhabilitation, dont l’estimation officielle du montant requis est d’environ 250 milliards de F CFA (379,8 millions d’euros).

Pour trouver partiellement ces ressources, le gouvernement a introduit, au courant du premier semestre 2020, une ligne de soutien de 47,88 F CFA (0,073 euro) dans la structure des prix des produits pétroliers au Cameroun pour soutenir la Sonara. La structure des prix des produits pétroliers est un mécanisme administré par l’Etat à travers la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (CSPH). 

“Environ 26 milliards de F CFA ont déjà été collectés dans le cadre de ce soutien à la raffinerie”, a relevé le Premier ministre devant les députés le 25 novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *