Cameroun: le russe Gazprom pourrait avoir ses premières livraisons de gaz naturel liquéfié en avril-mai 2018




Golar LNG, qui a réalisé l’usine de liquéfaction flottante installée au large de Kribi, a annoncé, le 12 mars, le début de la production effective à bord du navire

 

La société britannique Golar LNG a annoncé lundi, 12 mars, le début de la production de gaz naturel liquéfié sur le Hilli Episeyo, méthanier transformé en usine flottante de GNL sur les chantiers de Keppel à Singapour.

En tenant compte de l’entrée en production, Golar LNG attend maintenant la réception de la plateforme, en vertu du contrat signé avec l’opérateur franco-britannique Perenco et la Société nationale des hydrocarbures (SNH), prévue ce mois d’avril; si les deux sociétés jugent le navire conforme à la demande.

L’usine flottante est arrivée dans les eaux camerounaises en novembre 2017. Il a fallu, depuis ce temps, procéder au dédouanement, raccordement, remettre un avis de disponibilité à Perenco et à la SNH, faire une mise en service complète de tous les systèmes de traitement de gaz et des structures réfrigérantes, etc.

Le début des opérations commerciales, en avril ou mai, permettra au client, Gazprom Marketing & Trading (filiale commerciale du russe Gazprom), qui achètera la production pendant une durée d’au moins huit ans, de recevoir ses premières livraisons de GNL.

C’est la première entreprise du genre qui voit le jour en Afrique et la seconde au monde, à la suite du projet PFLNG Satu de Petronas en Malaisie.

L’annonce faite par Golar LNG le 12 mars vise à rassurer les investisseurs et partenaires du projet au Cameroun; l’entrée en service ayant été initialement programmée pour la mi-2017.

Golar tient à respecter également par là la promesse faite, le 28 février dernier, dans la présentation de ses résultats financiers au quatrième trimestre 2017.

Refroidi à une température d’environ -160°C, le gaz naturel prend une forme liquide, se condense en GNL et peut-être transporté par voie maritime dans des navires, comme le pétrole. La construction et l’installation d’une usine flottante sur un champ gazier permet par ailleurs d’exploiter la ressource sans avoir à installer des usines de GNL à terre et des gazoducs, plus coûteux.

Le Hilli Episeyo au Cameroun a une capacité de production annuelle de 1,2 million de tonnes de gaz naturel liquéfié, destinées à l’exportation. Il est également attendu de l’usine flottante la fourniture de 30 000 tonnes de gaz domestique pour les ménages camerounais et 5 000 barils de condensat par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *