Cameroun: les hydrocarbures ont été les troisièmes produits les plus importés au port de Douala en 2016




Selon les statistiques de l’Autorité portuaire nationale rendues publiques en mars 2018, les hydrocarbures ont représenté un volume de 1,33 million de tonnes en 2016 à Douala, le principal port du Cameroun qui accueille 99,85% du trafic

 

En 2016, les hydrocarbures ont occupé la troisième position dans la liste des produits les plus importés au port de Douala, principale plateforme portuaire du Cameroun (99,85% du trafic), selon les données du « Rapport sur l’état du secteur portuaire national, année 2016 », rendues publiques dans le quotidien gouvernemental le 13 mars 2018.

Les hydrocarbures ont ainsi représenté un volume de 1 335 365 tonnes en 2016 et 1 371 169 tonnes l’année précédente; contre 2 480 446 tonnes pour les “minerais et matières premières” en 2016 et 2 359 915 de tonnes pour les “produits alimentaires et boissons” l’année considérée.

Produits les plus importés au port de Douala en 2015 et 2016 © Extrait du « Rapport sur l’état du secteur portuaire national, année 2016 »

Au chapitre des exportations, l’Autorité portuaire national (APN) classe le bois au titre de produit le plus exporté à Douala (1 897 851 tonnes en 2016; 1 801 374 tonnes en 2015), devant les produits agricoles (801 347 tonnes en 2016; 813 718 tonnes en 2015).

Produits les plus importés au port de Douala en 2015 et 2016 © Extrait du « Rapport sur l’état du secteur portuaire national année 2016 »

En 2016, le port de Douala a enregistré un volume de marchandises global de 11 122 781 tonnes, contre 11 302 101 tonnes en 2015, soit une variation, en valeur absolue, entre les deux années, de 179 320 tonnes.

Par comparaison, avec les chiffres publiés, le port de Kribi (dans la région du Sud) a enregistré 4 812 tonnes de marchandises en 2015; et celui de Limbé (Sud-Ouest): 11 573 tonnes la même année.

En 2016, le port de Limbé a vu son trafic baisser de 3 127 tonnes, en chutant à 8 446 tonnes.

Les données du port de Garoua (Nord) n’ont pas été précisées.

L’Autorité portuaire nationale est chargée, entre autres, de planifier le développement portuaire national et d’assurer le suivi des performances portuaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *