Cameroun: le point sur la production pétrolière et gazière à fin septembre 2018




La production nationale de pétrole brut se chiffre à 18,82 millions de barils sur les neuf premiers mois de l’année et celle de gaz naturel à 1,888 milliard de mètres cubes, selon les données publiées par la SNH le 04 décembre

 

La production de pétrole brut du Cameroun, de janvier à septembre 2018, se chiffre à 18,82 millions de barils, selon les données publiées mardi, 04 décembre, par la Société nationale des hydrocarbures (SNH).

“Les prévisions de clôture sont de 25,50 millions de barils, soit une baisse de 8,04 % par rapport aux réalisations de l’année 2017, liée au déclin naturel des champs”, informe la Société dans le communiqué publié à l’issue de la deuxième session ordinaire annuelle de son conseil d’administration.

La SNH, bras droit de l’Etat dans la gestion des ressources pétrolières et gazières du domaine minier national, a commercialisé 9,716 millions de barils sur les neuf premiers mois de l’année 2018 pour le compte du Cameroun.

La production nationale de gaz naturel est évaluée quant à elle à 1,188 milliard de m3 au 30 septembre, pour des prévisions de clôture de l’ordre de 1,864 milliard de m3. Ces données représentent une “augmentation de 373,99%” par rapport à l’exercice 2017; grâce à la mise en exploitation, en début d’année, du Hilli Episeyo, usine flottante de liquéfaction de gaz naturel (Floating LNG) installée au large de Kribi (Sud-Cameroun).


Lire aussi : Cameroun: la SNH a transféré 283,71 milliards FCFA au Trésor Public entre janvier et septembre 2018

D’après le communiqué, au chapitre des recettes transférées à l’Etat, entre janvier et septembre, la SNH a fourni : 283,71 milliards de FCFA (environ 434,5 millions d’euros) issus de ses ventes de pétrole et de gaz après déduction des charges (“en hausse de 20,31%” par rapport à la même période en 2017); 6 milliards de FCFA (environ 9,18 millions d’euros) comme dividendes (bénéfices résultant des placements de la SNH dans certains projets et sociétés); 7,4 milliards de F CFA (environ 11,3 millions d’euros) d’impôts et taxes; 39,12 millions de dollars US au titre du droit de transit des hydrocarbures via le pipeline Tchad-Cameroun.

Autre donnée officielle relayée le 04 décembre, les investissements dans le domaine de l’exploration et de la production des hydrocarbures au Cameroun, au cours de l’année 2018, sont estimés à 324,29 millions de dollars américains, “soit une augmentation de 65,62% par rapport aux réalisations de l’exercice 2017.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *