Cameroun: des chantiers pour l’atteinte d’un taux d’accès à l’électricité de 70% en 2018




Ce taux projeté par les pouvoirs publics concerne les zones urbaines et périurbaines

 

La “promotion de l’électrification urbaine et périurbaine”, prévue cette année par le ministère de l’Eau et de l’Energie (Minee) devrait permettre d’atteindre “un taux d’accès de 70% en 2018”, selon le chef de ce département ministériel, Basile Atangana Kouna (photo).

Les actions prévues concernent : “la réhabilitation et l’extension des réseaux existants”, “la promotion des branchements sociaux”, “les interventions d’urgence en électricité et l’éclairage public”.

Dans les perspectives de l’année 2018, le Minee entend par ailleurs “intensifier les projets d’électrification rurales” dans “diverses localités nécessiteuses”; et réaliser des “travaux prioritaires dans les zones rétrocédées”, spécifiquement à Bakassi (Sud-Ouest Cameroun) et dans la zone du Lac Tchad (Extrême-Nord).

Le taux d’accès à l’électricité était d’un peu plus de 50 % en 2015 à l’échelle du territoire camerounais, mais seulement de 22 % dans les zones rurales, selon un rapport publié par la Banque africaine de développement en novembre 2017.

Au début du mois de janvier 2018, le Minee avait indiqué que le taux d’accès national à l’électricité était supérieur à 60%, soulignant toutefois qu’il était “plus bas en zone rurale”.

La BAD évaluait à environ 1300 MW la capacité électrique installée au Cameroun en 2015.  

Le Cameroun a pour objectif de porter la production à 2000 MW d’ici 2020, puis à 6000 MW à l’horizon 2030.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *