Cameroun: Les travaux de construction des barrages de Mekin et Memve’ele “achevés”… en attendant certaines lignes




La réalisation des ouvrages d’évacuation d’énergie de ces barrages est planifiée pour 2018, selon le Minee

 

Les travaux de construction de certains “grands barrages” du Cameroun “sont achevés”; mais il manque encore “la finalisation des ouvrages d’évacuation d’énergie y afférents”, a relevé le ministre de l’Eau et de l’Energie, Basile Atangana Kouna, le 31 janvier 2018 à Yaoundé, au cours de la cérémonie de présentation des voeux dans le département ministériel qu’il dirige.

Le Minee a explicitement cité, parmi les barrages achevés: le barrage hydroélectrique de Memve’ele (211 MW) et celui de Mekin (15 MW), tous deux situés dans la région du Sud.

A Memve’ele, il est encore question de construire la ligne d’évacuation de l’énergie qui sera connectée au poste d’Ahala à Yaoundé. Délai présenté: “second semestre 2018”. La ligne ira de Nyabizan (localité du département de la Vallée du Ntem dans le Sud) à Yaoundé en passant par Ebolowa (chef-lieu de la région du Sud); et permettra d’injecter l’énergie produite par le barrage dans le Réseau interconnecté Sud (RIS).

La ligne de transport d’électricité de Mekin (33 km) permettra également d’injecter l’énergie produite par cette centrale dans le RIS. Il est cependant prévu que le barrage alimente aussi en énergie l’entreprise agro-industrielle Sud Cameroun Hévéa (production du caoutchouc), comme grand compte. La mise en service du barrage de Mekin est aussi conditionnée par la relocalisation des personnes affectées par le projet dans le cadre d’un plan de gestion environnementale et sociale: et la restructuration du réseau routier autour du barrage.

Un officiel de la société Hydromekin, société du projet Mekin, a indiqué à Energies Media ce lundi, 05 février, que la ligne de la centrale était déjà achevée; à la différence de Memve’ele.

Au titre des réalisations attendues en 2018, le Minee compte en outre sur l’“accélération des travaux de construction de l’usine de pied (30 MW) et de la ligne de transport associée de Lom Pangar [Est-Cameroun].

Le gouvernement attend la finalisation des essais des quatre turbines de l’usine de pied pour une mise à service commerciale du barrage “dès octobre 2018”.  

Les autres projets de barrages, eux, “vont se poursuivre normalement”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *