Botswana/Gaz de houille pour l’électricité: le gouvernement encourage Tlou Energy en signant un premier PPA de 2 MW




Pour le développeur australien, ce premier contrat d’achat d’électricité va permettre de mener le projet Lesedi à son exploitation commerciale

 

 

La société australienne Tlou Energy a signé avec la société publique Botswana Power Corporation (BPC) un premier contrat d’achat d’électricité (Power Purchase Agreement, PPA) pour les deux premiers mégawatts qui seront générés à base du gaz de houille extrait du permis Lesedi. Un accord de raccordement au réseau de BPC a également été signé, a informé la société le 19 janvier.

D’après le directeur général de Tlou Energy, Tony Gilby, il s’agit d’un acte de motivation du gouvernement botswanais pour mener ce projet gazier à sa phase d’exploitation commerciale. La société n’a pas encore abouti à un accord de financement avec des partenaires mais espère y parvenir “dès que possible”.

D’après Tlou Energy, des discussions pour un PPA plus important sont prévues avec le gouvernement dès février 2021, sous la houlette du ministère des Ressources minérales, des Technologies vertes et de la Sécurité énergétique. Ici les négociations se feront principalement dans le cadre d’un appel d’offres lancé en 2018 par le Botswana pour le développement d’une capacité maximum de 100 MW à partir de gaz de houille (gaz présent dans les couches de charbon et constitué de méthane à plus de 90%). Tlou Energy y avait postulé et avait été retenue parmi les soumissionnaires privilégiés.

La société cotée à la bourse d’Australie (Australian Securities Exchange, ASX) possède un permis minier valide jusqu’en 2042 au Botswana ainsi que 10 licences d’exploration. Deux des projets en cours de la société, Lesedi et Mamba, abritent officiellement des ressources prouvées et probables (2P) de 41 milliards de pieds cubes de gaz, et des réserves prouvées, probables et possibles (3P) de 427 milliards de pieds cubes de gaz.

L’entreprise veut réussir un premier projet de production électrique à base de gaz de houille, pour envisager des perspectives à long terme pour la commercialisation d’énergie au Botswana et dans les pays voisins de cet Etat d’Afrique australe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *