Mozambique: ExxonMobil et Total renégocient avec l’Etat les termes de leurs projets de GNL




Pénalisés par les retombées économiques liées à la crise sanitaire, le français Total et l’américain Exxon, comme les autres acteurs du secteur, cherchent à réduire leurs coûts

 

 

ExxonMobil et Total renégocient les termes de leur implication dans les gigantesques projets de gaz naturel liquéfié (GNL) qu’ils ont lancés au Mozambique, les deux groupes pétroliers cherchant à prélever davantage de ressources dans un gisement qu’ils exploitent à deux, ont déclaré trois sources de Reuters.

L’Etat du Mozambique est présent dans ces discussions, ont fait savoir les sources.

Le gisement qu’exploitent Total et Exxon contient un gaz plus épais et plus facile à extraire et à transformer en GNL que dans les autres projets développés dans le pays.

Le volume que les deux groupes peuvent prélever a été fixé dans un accord conclu en 2015 mais ils souhaitent l’un comme l’autre pouvoir augmenter leurs extractions, ont dit les sources de Reuters.

Pénalisés par les retombées économiques liées à la crise sanitaire, Total et Exxon, comme les autres acteurs du secteur, cherchent à réduire leurs coûts de quelque manière que ce soit.

Ils redoutent en outre les conséquences de la progression de l’insurrection islamiste qui sévit dans a région.

Total et Exxon Mobil ont demandé au mois de février au Mozambique d’envoyer des renforts militaires dans le nord du pays pour assurer la sécurité de leurs gisements de gaz naturel après une série d’attaques de groupes islamistes, ont déclaré à Reuters un responsable du secteur et deux consultants en sécurité.

Les projets des deux grands groupes pétroliers se situent dans la province du Cabo Delgado (nord du Mozambique), à la frontière avec la Tanzanie.

ExxonMobil est impliqué avec l’italien ENI et d’autres acteurs dans le projet Rovuma LNG, qui prévoit de produire, liquéfier et commercialiser du gaz naturel issu de trois réservoirs offshore dans la Zone 4 (Area 4).

Total est opérateur du projet Mozambique LNG ou projet de la zone Offshore 1 (Offshore Area 1), qui vise aussi l’exploitation d’importantes réserves sous-marines de gaz découvertes au large de la province du Cabo Delgado.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *