Cameroun: Eneo lie aussi les feux de brousse aux coupures d’électricité vécues par les populations




Dans une note d’information publiée à la mi-mars, le distributeur d’électricité déplore des pertes “d’au moins 800 millions de francs CFA” par rapport à des lignes électriques endommagées à cause des feux de brousse

 

 

Outre le déficit de production d’énergie et les problèmes techniques survenant sur le réseau de distribution, Eneo recense aussi les feux de brousse parmi les causes des délestages d’énergie. 

Depuis janvier 2021, la société concessionnaire de la distribution d’électricité au Cameroun dénombre “autour de 200 poteaux” qui se sont effondrés sous l’effet de cette activité humaine, selon une note d’information publiée le 15 mars sur le thème des “feux de brousse et leur impact sur le service électrique”.

En deux mois, Eneo estime le manque à gagner dû aux travaux de réhabilitation des ouvrages endommagés et la non-commercialisation de l’énergie dans les zones impactées à “au moins 800 millions de francs CFA”. 

La situation occasionne des dépenses dans des postes non programmés. “Forcément, les programmes d’investissement prévus subissent un coup”, regrette la société contrôlée par l’investisseur britannique Actis.

Les régions où ce phénomène survient le plus sont celles du Centre, Sud, Est, Sud-Ouest et le Littoral forestier (départements du Nkam, Moungo et de la Sanaga Maritime).

Les feux de brousse sont causés par des “vandales qui détruisent consciemment les installations” ou des “agriculteurs qui, par des feux de brousse, font brûler des poteaux et endommagent les lignes électriques entières”.

Lors de la reconstruction des lignes, de nombreuses localités sont privées d’énergie, explique la société.

“Il est à noter que même avec des poteaux métalliques ou béton, les feux de brousse détruisent les appareillages et calcinent les conducteurs, donc rendent indisponible les lignes”, souligne-t-elle.

La concessionnaire de la distribution d’électricité plaide pour la prise de conscience des dangers des feux de brousse, avec la sensibilisation et la participation des autorités administratives et des acteurs desdits feux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *