Cameroun: subvention de 500 000 dollars du PIDG à Joule Africa pour le projet hydroélectrique Kpep (283 MW)

Le développeur de ce projet situé dans le Nord-Ouest se trouve actuellement à la phase finale des études de faisabilité

 

La compagnie britannique Joule Africa a informé, le 13 novembre, avoir reçu une subvention de 500 000 dollars du Fonds d’assistance technique du PIDG (Technical Assistance Facility en anglais, TAF) pour son projet hydroélectrique Kpep.

Le projet hydroélectrique Kpep ou projet de la Katsina-Ala (dénomination du gouvernement camerounais) prévoit une ligne de transport d’électricité et une centrale hydroélectrique de 283 MW au site de Kpep, sur le fleuve Katsina Ala, dans le département de la Menchum, région du Nord-Ouest.

La subvention apportée par le Groupe de développement d’infrastructures privées (Private Infrastructure Development Group en anglais, PIDG) à Joule Africa va permettre à l’entreprise de passer au “stade final” des études de faisabilité dont la réalisation de l’étude d’impact environnemental et social.

Le développeur de projets énergétiques mène actuellement des discussions avec le gouvernement camerounais sur les termes du contrat d’achat d’électricité, d’après Mark Green, co-fondateur de Joule Africa.

L’énergie du barrage sera injectée dans le Réseau interconnecté sud (RIS), l’un des trois réseaux interconnectés du Cameroun et exploité par Eneo.

Le ministère camerounais de l’Eau et de l’Energie exprime cependant ses doutes sur le rythme d’avancement du projet face à la situation sécuritaire qui prévaut dans la région du Nord-Ouest.

“Les problèmes sécuritaires dans cette région impactent négativement l’avancement dudit projet”, a déclaré le ministre, Gaston Eloundou Essomba, le 04 décembre dernier devant la commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *