Le Cameroun envisage de faire des emprunts extérieurs d’environ 448 millions EUR pour des projets énergétiques en 2018




Ces projets figurent dans le “plan d’emprunt préliminaire 2018” transmis au FMI par le gouvernement en fin d’année 2017

 

Le gouvernement camerounais prévoit de lever 294 milliards de F CFA (environ 448,2 millions d’euros) sous forme d’emprunts extérieurs, pour financer des projets dans le secteur de l’énergie en 2018.

Le “Plan d’emprunt préliminaire 2018”, contenu dans le “Mémorandum de politiques économiques et financières (MPEF) 2017–19” communiqué au Fonds monétaire international (FMI) en fin d’année, liste cinq principaux projets dont un de type concessionnel et le reste en emprunts non concessionnels.

A titre d’emprunt concessionnel, le gouvernement compte obtenir 08 milliards de F CFA (environ 15,2 millions d’euros) des Fonds OPEP pour le développement international (OFID) pour la réalisation d’un projet d’électrification rurale.

Le reste, projeté sous formes d’emprunts non-concessionnels, concerne: le financement des lignes de transport de distribution d’électricité Ebolowa-Kribi et Mbalmayo Mekin pour un montant de 104 milliards de F CFA (environ 198 millions d’euros); la mise sur pied des lignes de distribution d’électricité au port de Kribi, pour un montant de 18 milliards de F CFA (environ 34,3 millions d’euros); le soutien aux importations de pétrole brut de la Société nationale de raffinage (Sonara), pour un montant de 45 milliards de F CFA (environ 85,7 millions d’euros); et enfin le Projet de renforcement et de stabilisation du transport d’électricité dans la capitale économique Douala, pour un montant de 119 milliards de F CFA (environ 226,6 millions d’euros).

En tenant compte des projets énergétiques et d’autres chantiers pour lesquels le Cameroun prévoit de solliciter des emprunts extérieurs, le gouvernement table sur des emprunts globaux de l’ordre de 596 milliards de F CFA (1,1 milliard d’euros) en 2018 dont: 171 milliards en emprunts concessionnels; 32 milliards en semi-concessionnel et 394 en emprunts non-concessionnels.

D’après les indications données au FMI, le budget de l’Etat pour 2018 prévoit des décaissements domestiques de 356 milliards de F CFA (678 millions d’euros), dont 260 milliards de F CFA en emprunts d’Etat; et 96 milliards de F CFA en emprunts directs avec des banques nationales.

“Le financement extérieur prévu en 2018 comprend, en plus de l’appui budgétaire, des décaissements de prêts d’un montant de 560 milliards de FCFA (environ 1,06 milliard d’euros), provenant principalement de prêts de projets déjà signés”, explique le gouvernement.

En décembre, dans sa première revue de la Facilité élargie de crédit signée avec le Cameroun en juin 2017, le FMI s’est montré inquiet quant au niveau des emprunts non concessionnels contractés par le Cameroun, emprunts qui ont dépassé la limite de 500 milliards de F CFA en 2017.

Pour l’année 2018, le gouvernement a décidé par conséquent de ramener ce type d’emprunts de 500 à 436 milliards de F CFA (environ 830,4 milliards d’euros).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *