Cameroun: le projet de liquéfaction du gaz naturel de Kribi va améliorer l’offre en gaz domestique




Selon la SNH, 30 000 tonnes de gaz seront annuellement fournies via le projet dès 2018

 

Le projet de liquéfaction du gaz naturel de Kribi (Sud Cameroun), baptisé “Floating Liquefied Natural Gas” (FLNG) va permettre aux ménages camerounais de bénéficier d’une “offre additionnelle de 30 000 tonnes par an de gaz naturel liquéfié (GPL), communément appelé gaz domestique”, d’après une annonce rendue publique le 06 novembre 2017. 

Cette offre en gaz domestique, comme des mesures prises par la Société camerounaise des dépôts pétroliers  et le ministère du Commerce, devrait permettre de “réduire le déficit observé sur le marché national”.

Pour rappel, le projet Floating Liquefied Natural Gas (FLNG) consiste en une installation de liquéfaction flottante. L’usine flottante de la société Golar Hilli Corporation (maison-mère de Golar Cameroon) a été réalisée au chantier naval de Keppel au Singapour. Elle est le fruit d’un consortium dans lequel on retrouve aussi SNH/Perenco.

L’installation de l’usine est attendue “au large de Kribi en ce mois de novembre”, informe la SNH.

Le gaz sera issu des champs Sanaga Sud et Ebome Marine.

Il est attendu, via ce projet, la production de 1,2 million de tonnes de GPL par an dès 2018.

2 thoughts on “Cameroun: le projet de liquéfaction du gaz naturel de Kribi va améliorer l’offre en gaz domestique

  1. Ingénieur polytechnicien de Yaoundé et actuellement en mastère spécialisé en ingénierie offshore et navale à l’Ecole Nationale Supérieure de techniques avancées de Bretagne en France, je souhaite participer à la mise en place de la structure flottante de liquéfaction de gaz de Kribi dans le cadre d’un stage de fin d’études (dès le 02 avril 2018). Il me permettra de mettre en pratique tous les enseignements théoriques et des projets fait à l’ENSTA Bretagne dans le cadre de la partie SUBSEA et FPSO.
    Je suis disponible dès le 02 avril 2018 pour faire équipe dans ce projet énergétique dont notre beau pays le Cameroun a besoin pour amorcer les nouvelles conjonctures économiques liés au prix du pétrole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *