Cameroun: Hydromine entrevoit la mise en service du projet hydroélectrique Grand Eweng à l’horizon 2027-2028




Le projet Grand Eweng devrait permettre d’exploiter une centrale hydroélectrique de 1 800 MW à partir du fleuve Sanaga, dont 1 080 MW dans une première phase. Un projet de près de 3 milliards de dollars

 

Hydromine, société dite de nationalité américaine, prévoit de boucler le financement du projet hydroélectrique Grand Eweng  d’ici à la fin de l’année 2022, selon la mise à jour faite par le directeur général d’Hydromine, Pr Ephraim Ngwafor, dans la presse publique camerounaise le 24 mars.

Le début des travaux est prévu en 2023, l’installation des premières machines en 2025 et la mise en service des infrastructures du projet à l’horizon 2027-2028, a détaillé le DG d’Hydromine.

Grand Eweng est envisagé depuis 2005. Il s’agit d’un projet de barrage de 1800 MW – dont 1 080 MW dans une première phase – sur la Sanaga, plus important fleuve du Cameroun, près du village de Kan dans le département de la Sanaga maritime (région du Littoral) et dans le département du Nyong et Kellé (région du Centre). Les investissements requis pour le développement du projet sont de l’ordre de 1 700 milliards de F CFA (environ 3 milliards de dollars).

Hydromine a signé à la mi-2019, avec le gouvernement et le concessionnaire de la distribution de l’électricité, une lettre d’intention pour le contrat d’achat d’électricité.

Grand Eweng est prévu sur le modèle BOOT (construction, possession, exploitation et transfert).

Hydromine assure avoir déjà achevé les études techniques et qu’elle se trouve actuellement à la phase des consultations publiques. L’étude d’impact environnemental et social, qui couvre les départements de la Sanaga maritime et du Nyong et Kellé, devrait être remise cette année au gouvernement, a expliqué Pr Ephraim Ngwafor.

Outre la levée de fonds pour le financement de Grand Eweng, il reste encore à mettre sur pied la société de projet avec les actionnaires, sélectionner le constructeur, signer divers documents contractuels avec les partenaires et les pouvoirs publics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *