Cameroun: une deuxième usine flottante de liquéfaction de gaz naturel en projet à l’horizon 2023-2024




Après le Hilli Episeyo, approvisionné en gaz naturel par les champs Sanaga Sud et Ebome, une seconde plateforme est envisagée dans le champ Etinde par New Age et ses partenaires, qui ont déjà reçu l’aval de l’Etat

 

Le consortium NewAge (African Global Energy) a démarré les négociations en vue de la réalisation d’une unité flottante de liquéfaction de gaz naturel sur le champ gazier Etinde, dans la région du Sud-Ouest. Les dirigeants de l’institution ont désormais les coudées franches pour avancer avec le projet après la signature d’une convention gazière avec l’Etat du Cameroun le 08 juin 2018.

Etinde, localisé dans le bassin sédimentaire du Rio del Rey, est opéré par NewAge (37,5%); aux côtés de l’entreprise russe Lukoil (37,5%) et de la compagnie britannique Bowleven (25%).

La co-entreprise a démarré les opérations de forage dans deux puits du champ depuis le mois de mai.

Etinde contiendrait des réserves en place estimées à trois trillions de pieds cubes de gaz (84,95 milliards de m3 de gaz), auxquelles la compagnie s’attend à ajouter trois tcf supplémentaires lors de la mise en production des puits, “dans les mois à venir”.

L’installation d’une unité flottante de liquéfaction flottante de gaz naturel à Etinde serait le deuxième ouvrage du genre au Cameroun, après l’entrée en service, cette année, du Hilli Episeyo, déployé au large de Kribi par Golar LNG et ses partenaires (Perenco Cameroun et la SNH).


Lire aussi: Cameroun: les termes de la convention gazière signée entre New Age et l’Etat du Cameroun pour Etinde

Programmation

D’après des éclaircissements obtenus par Energies-Media à Yaoundé le 08 juin auprès de David J. Loran (photo) – vice-président exécutif de NewAge -, la compagnie s’attèle actuellement à atteindre le closing financier et espère obtenir une décision finale d’investissement, si possible “début 2019”.

Après cela, elle entreprend de signer des contrats d’achat du gaz naturel liquéfié qui sera produit par l’usine.

Des marchés potentiels ont déjà été identifiés par NewAge en Asie (Chine) et/ou en Egypte.

La réalisation du navire et des unités de liquéfaction ont été confiées à l’hollandais SBM Offshore et au japonais JGC Corporation: des structures spécialisées dans la fabrication de systèmes et d’équipements pour l’industrie pétrolière et gazière. Le chantier sera réalisé en Chine.

Schéma de développement du champ Etinde, établi par New Age et ses partenaires. Traduit en français par Energies Media

Le projet FLNG (Floating Liquefied Natural Gas) de NewAge/CMLNG S.A. – filiale camerounaise de NewAge – vise la production de : 150 000 tonnes de gaz de pétrole liquéfié (GPL) par an pour la consommation domestique; 1,3 million de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) par an pour les marchés internationaux, 01 million de tonne de GPL pour l’exportation, 30 000 barils par jour de condensats de pétrole. Il est en plus prévu 70 millions de pieds cubes de gaz naturel par jour qui seront transportés par un pipeline de 20 km vers le rivage, à Limbe, “pour l’approvisionnement de projets locaux choisis par le Cameroun”.

Le coût total du projet est évalué à 2,5 milliards de dollars. Le début des opérations commerciales à Etinde est projeté en 2023-2024.

NewAge est un consortium d’investisseurs basés aux Etats-Unis, en Chine, au Moyen-Orient et en Afrique du Sud. La société a ses bureaux administratifs à Londres; mais elle est enregistrée à Saint-Hélier, capitale de Jersey, une des îles Anglo-Normandes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *