Afrique du Sud: la découverte réalisée par Total dans le bloc 11B/12B « pourrait représenter un volume d’environ 1 milliard de barils » (PDG Total)




Commentaire fait devant la presse le 07 février, par le PDG du groupe pétrolier français, Patrick Pouyanné, qui présentait les résultats 2018 de son groupe

 

La découverte « importante » d’hydrocarbures réalisée par Total au large de l’Afrique du Sud – à la suite du forage du puits Brulpadda – est un gisement « qui pourrait représenter un volume d’environ 1 milliard de barils, du gaz et des condensats », a commenté devant la presse, le 07 février, le PDG de Total, Patrick Pouyanné, qui présentait les résultats 2018 de son groupe.

« C’est probablement un gros gisement », a-t-il ajouté, « mais dans une région où l’exploitation s’annonce difficile, avec de fortes vagues et une météo pas très facile ».

La découverte a été faite dans le puits d’exploration Brulpadda, foré sur le bloc 11B/12B, dans le bassin de l’Outeniqua, à 175 kilomètres au large de la côte sud du pays. Le bloc 11B/12B couvre une superficie de 19 000 km2, avec des profondeurs d’eau comprises entre 200 et 1 800 mètres.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa s’est réjoui de la découverte du groupe français, une première pour son pays.

« Elle pourrait bien changer la donne pour notre pays et aura des conséquences significatives pour notre sécurité énergétique », a déclaré M. Ramaphosa lors de son discours annuel devant le Parlement.

La découverte doit désormais être confirmée par une campagne d’étude sismique puis le forage de quatre puits.

Le bloc où le gisement a été découvert est géré par Total (45%), avec Qatar Petroleum (25%), le canadien CNR International (20%) et le consortium sud-africain Main Street (10%).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *