Afrique du Sud: « découverte importante » de gaz à condensats dans le puits Brulpadda sur le bloc 11B/12B




A la suite de la découverte rendue publique jeudi, 07 février, Total et ses partenaires prévoient de mener une campagne d’acquisition sismique 3D dans l’année, puis de forer quatre puits d’exploration sur le permis

 

Le groupe français Total a annoncé jeudi, 07 février, avoir réalisé une découverte « importante » d’hydrocarbures au large de l’Afrique du sud.

La découverte de gaz à condensats (des hydrocarbures à l’état gazeux et liquide) a été faite dans le puits d’exploration Brulpadda, foré sur le bloc 11B/12B, dans le bassin de l’Outeniqua, à 175 kilomètres au large de la côte sud du pays, a indiqué le groupe pétrolier et gazier dans un communiqué.

« Nous sommes heureux d’annoncer la découverte de Brulpadda qui a été réalisée en eaux profondes dans un environnement difficile », a commenté Kevin McLachlan, le directeur Exploration de Total, cité dans le communiqué.

Le bloc 11B/12B couvre une superficie de 19 000 km2, avec des profondeurs d’eau comprises entre 200 et 1 800 mètres.

« Avec cette découverte, Total a ouvert une nouvelle province gazière et pétrolière de dimension internationale, ce qui lui confère une position privilégiée pour tester plusieurs autres prospects sur le même bloc », a ajouté Kevin McLachlan.

Le bloc est opéré par Total (45%) aux côtés de Qatar Petroleum (25%), du canadien CNR International (20%) et du consortium sud-africain Main Street (10%).

Après le succès du puits Brulpadda, les partenaires ont prévu de mener une campagne d’étude sismique puis de forer jusqu’à quatre puits d’exploration sur le permis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *