Somalie: le gouvernement s’accorde avec Shell et ExxonMobil pour la reprise de l’exploration pétrolière




Le ministre somalien du Pétrole et des Ressources minérales a annoncé, début mars, une entente avec les deux groupes sur une feuille de route liée à des blocs concédés aux deux acteurs avant la guerre civile des années 1990

 

Le ministre du Pétrole et des Ressources minérales de la Somalie, Abdirashid Mohamed Ahmed, a annoncé, le 02 mars dernier, une entente avec le groupe anglo-néerlandais Shell et la compagnie américaine ExxonMobil sur une “feuille de route initiale” devant permettre à ces deux multinationales, dans le cadre d’une coentreprise, de relancer l’exploration pétrolière dans l’offshore du pays d’Afrique de l’Est.

Les deux entreprises détenaient des droits sur des blocs en Somalie dans les années 1990, avant de suspendre leurs opérations du fait de l’instabilité dans le pays. En octobre 2019 cependant, elles ont payé 1,7 million de dollars au gouvernement pour la location de ces blocs en vertu d’un accord signé à Amsterdam le 21 juin 2019.

Abdirashid Mohamed Ahmed a indiqué, lors de son annonce du 02 mars, que la feuille de route permettra la relance de l’exploration et le développement desdits blocs. Les concessions de ces blocs seront converties en accords de partage de production selon les dispositions du nouveau code pétrolier de la Somalie.

Des blocs libres sont actuellement ouverts aux enchères dans ce pays qui ne produit pas encore d’hydrocarbures. Une tournée de présentation sera effectuée à Houston (Texas, États-Unis) en avril 2020. Les soumissions au cycle de licences de la Somalie devraient être clôturées au troisième trimestre 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *