Production gazière, demande et réserves prouvées de gaz naturel en Afrique: les chiffres clés sur le continent à fin 2017 (données Opep)




A la fin de l’année 2017, le gaz naturel produit en Afrique représentait environ 6,28% de l’offre mondiale. L’Algérie en tête de la production sur le continent; tandis que le Nigeria détient les plus importantes réserves prouvées. Détail

 

A la fin de l’année 2017, l’Algérie demeurait le plus grand producteur de gaz naturel sur le continent africain avec 94,778 milliards de m3 standard, loin devant l’Egypte (51,906 milliards de m3) et le Nigeria (45,434 milliards de m3), selon les informations contenues dans le bulletin statistique annuel de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opec Annual Statistical Bulletin), publié en juin 2018.

Ce document, publié régulièrement chaque année depuis 1965, présente principalement les données des pays membres de l’Opep (14 à fin 2017) et celles de quelques autres pays. Des estimations sont ensuite faites par région du monde pour obtenir un aperçu global.

Au 31 décembre 2017, la production totale de gaz naturel issu du sous-sol africain représentait 234,70 milliards de m3 standard, l’équivalent d’environ 6,28% de l’offre mondiale (évaluée à 3 737,99 milliards de m3).

Production de gaz naturel en Afrique, par pays (en million de mètres cubes standard). Tableau réalisé à partir des données de l’OPEC Annual Statistical Bulletin 2018

Demande

Selon l’Opep, la demande mondiale de gaz naturel s’établissait à 3714,43 milliards de m3 standard à fin décembre. La demande en Afrique représentait environ 3,73% de la demande mondiale, soit 138,33 milliards de m3.

La consommation sur le continent a surtout été tirée par l’Egypte (58,742 milliards de m3 standard), l’Algérie (40,373 milliards de m3) et le Nigeria (12,795 milliards de m3).

Demande de gaz naturel en Afrique, par pays (en million de mètres cubes standard). Tableau réalisé à partir des données de l’OPEC Annual Statistical Bulletin 2018

Réserves prouvées

Les réserves mondiales prouvées de gaz naturel à fin 2017 étaient estimées à 199 444 milliards de mètres cubes standard; et celles de l’Afrique à 15 065 milliards de m3, soit à peu près 7,56% du total mondial.

Le Nigeria est en première position des pays possédant les plus importantes réserves prouvées sur le continent, avec 5 627 milliards de m3 standard au 31 décembre 2017. Le pays d’Afrique de l’Ouest est suivi par l’Algérie (4 504 milliards de m3), l’Egypte (2 221 milliards de m3) et la Libye (1 505 milliards de m3).

Réserves prouvées de gaz naturel en Afrique, par pays (en milliard de mètres cubes standard). Tableau réalisé à partir des données de l’OPEC Annual Statistical Bulletin 2018

Les réserves prouvées sont des hydrocarbures qui ont une forte probabilité (supérieure à 90%) d’être récupérées selon les informations géologiques et techniques disponibles. Elles sont continuellement réévaluées en fonction de l’amélioration de la récupération sur les champs existants et de nouvelles découvertes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *