Pourquoi le pétrole va toujours être demandé… en Chine




La part du PIB de la Chine dans le PIB mondial pourrait passer de 18 à 23% entre 2016 et 2040, induisant une forte demande en énergie sur la période considérée. Selon l’Opep, la Chine sera un débouché important pour les pays producteurs de pétrole

 

“La Chine sera un débouché important pour les barils de l’Opep et la région Asie Pacifique l’épine dorsale de la demande en énergie et en pétrole”, a indiqué le secrétaire général de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dans un exposé présenté à Beijing (Chine) le 13 décembre dernier, à l’occasion de la tenue de la 5e édition de l’International Energy Executive Forum.

A cet événement qui réunit les acteurs de l’industrie du pétrole et du gaz, Mohammad Sanusi Barkindo a rappelé les données du rapport prospectif du marché du pétrole 2017 (World Oil Outllook 2017), publié par l’OPEP en novembre.

D’après ce rapport, la croissance de la demande mondiale d’énergie devrait progresser d’environ 96 millions de barils équivalent pétrole entre 2016 et 2040. Environ 23% de cette augmentation proviendrait de la Chine.

En ce qui concerne spécifiquement le pétrole, la demande mondiale devrait augmenter de 16 millions de barils par jour, passant de 94,4 mbj en 2016, à 111,1 mbj en 2040. La Chine représentera 38% de cette croissance.

Les exportations de brut des pays membres de l’Organisation vers la Chine devraient augmenter de près de 4 mbj entre 2016 et 2040, passant de 4,4 mbj en 2016 à plus de 8 mbj en 2040, “soit environ 20% du commerce mondial de pétrole brut entre les principales régions d’ici à 2040”.

Sur le court terme, la croissance du PIB chinois seul devrait atteindre 6,8% en 2017 et 6,5% en 2018, selon les estimations de l’OPEP. La croissance économique mondiale devrait s’établir à 3,7% en 2017 et 2018.

Les perspectives de 2017 concernant la demande mondiale de pétrole ont été révisées à la hausse par l’Opep, pour s’établir à 1,53 millions de barils par jour depuis le début de l’année. En 2018, la dynamique devrait être maintenue avec des prévisions de 1,51 mbj.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *