La part du pétrole brut dans la balance commerciale du Cameroun en 2017




Les exportations de pétrole brut ont représenté plus de 50% des échanges de biens du Cameroun avec l’extérieur en 2017, soit 3,4 millions de tonnes sur des exportations globales d’environ 6,5 millions de tonnes. Côté importations, les huiles brutes de pétrole ont représenté moins de 10% des biens achetés par le Cameroun à l’extérieur, selon les données de l’INS

 

Le pétrole brut a été, tout au long de l’année écoulée, le produit le plus exporté par le Cameroun, selon les données de la note de conjoncture du commerce extérieur du Cameroun au cours de l’année 2017, publiée par l’Institut national de la Statistique (INS) au premier trimestre de l’année en cours.

En 2017, les exportations de pétrole brut ont en effet représenté 3,4 millions de tonnes sur des exportations globales d’environ 6,5 millions de tonnes. Ce qui fait en valeur des recettes estimées à 744,4 milliards de F CFA (environ 1,1 milliard d’euros) sur un montant global lié aux exportations chiffré à 1 881,9 milliards de F CFA (environ 2,868 milliards d’euros).

Tableau extrait de la « note de conjoncture du commerce extérieur du Cameroun au cours de l’année 2017 » © INS

“Les exportations demeurent très peu diversifiées et sont constituées principalement de produits primaires. Les dix premiers produits contribuent pour 84,8% des recettes d’exportation en 2017 contre 85,8% en 2016. Il s’agit principalement du coton brut (5,1%), des bois bruts (6,0%), des bois sciés (8,1%), du cacao brut en fèves (12,4%) et des huiles brutes de pétrole (39,6%)”, note l’INS dans son rapport.

Tableau extrait de la « note de conjoncture du commerce extérieur du Cameroun au cours de l’année 2017 » © INS

Importations

En ce qui concerne les importations d’huiles brutes de pétrole, elles ont représenté moins de 10% des biens achetés par le Cameroun à l’extérieur en 2017 avec une estimation de 513 383 tonnes sur un volume global de 7,6 millions de tonnes de marchandises. Cela correspond en valeur à une facture de 128,4 milliards de F CFA (environ 195,8 millions d’euros) sur un montant global de 2 971,4 milliards de F CFA (environ 4,5 milliards d’euros).

Ces données sont inférieures à celles de 2016, exercice au cours duquel le Cameroun a importé des quantités de pétrole brut évaluées à 1,5 million de tonnes, sur un volume global de 8,02 millions de tonnes de marchandises.

D’après l’INS, cette baisse enregistrée, entre les exercices 2016 et 2017,“résulte essentiellement de l’excédent enregistré sur les échanges de pétrole brut due à la baisse des importation de ce produit en raison de l’arrêt technique observé à la Sonara (Société nationale de raffinage) au premier trimestre 2017”.  

Tableau extrait de la « note de conjoncture du commerce extérieur du Cameroun au cours de l’année 2017 » © INS

Sur un plan général, la balance commerciale du Cameroun a été déficitaire de 1 089,5 milliards de FCFA (environ 1,6 milliard d’euros, NDLR) en 2017, “ce qui représente une réduction de 38,2 milliards de FCFA (environ 58,2 millions d’euros, NDLR) par rapport à l’année 2016”, relève l’INS dans sa note de conjoncture économique du commerce extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *