Le taux d’accès à l’électricité en Afrique situé à 54% en 2019 (BAD)




Le continent a enregistré une croissance de 12 points en quatre ans selon les statistiques diffusées par la Banque africaine de développement

 

 

De 42% en 2015, le taux d’accès à l’électricité sur le continent africain est passé à 54% en 2019, a indiqué la Banque africaine de développement (BAD) dans un article publié sur son site web le 23 mars. 

L’article reprend des statistiques diffusées dans l’édition 2020 de la Revue annuelle sur l’efficacité du développement (RAED), une publication de la Banque.

Analysant ses efforts propres en matière d’accès à l’énergie sur le continent, la BAD soutient que ses financements ont “permis de raccorder près de 20 millions d’Africains à l’électricité entre 2014 et 2018, soit plus du double de la hausse observée pour la période 2000-2013, ajoute le rapport annuel de la Banque.”

Elle note par ailleurs, la concernant, qu’en 2019, elle a soutenu la réalisation de “291 MW de nouvelles capacités de production d’électricité […] à partir de sources d’énergies renouvelables” sur le continent africain, ainsi que “quelque 432 kilomètres de lignes de transport d’électricité et 435 kilomètres de lignes de distribution” au bénéfice de “près de 468 000 personnes”.

L’accès à l’énergie en Afrique (Light up and power Africa) est l’un des cinq domaines d’action prioritaires (High-5) de la BAD, à travers lequel l’institution multilatérale de financement ambitionne l’accès universel à l’électricité sur le continent d’ici à 2025.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *