L’interdiction d’exporter illégalement le pétrole de Libye prorogée au 30 avril 2021 par l’ONU




C’est l’esprit d’une résolution adoptée par le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies le 11 février

 

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté, le 11 février, une résolution visant à proroger l’interdiction des exportations illicites de pétrole depuis la Libye, y compris le pétrole brut et les produits pétroliers raffinés, jusqu’au 30 avril 2021.

L’interdiction précédente expirait le 15 février 2020.

La résolution 2509 a été soutenue par 14 des 15 membres du Conseil de sécurité, la Russie s’étant abstenue.

La même résolution prolonge également le mandat du Groupe d’experts assistant le comité des sanctions contre la Libye du Conseil de sécurité jusqu’au 15 mai 2021.

Selon la résolution, le groupe d’experts devrait soumettre au Conseil de sécurité un rapport intérimaire sur ses travaux d’ici le 15 septembre 2020 et un rapport final avec ses conclusions et recommandations le 15 mars 2021 au plus tard.

La résolution demande à tous les Etats membres de l’ONU de se conformer pleinement à l’embargo sur les armes, à l’interdiction de voyage et au gel des avoirs, et les appelle en outre à ne pas intervenir dans le conflit ni à prendre des mesures susceptibles de l’aggraver.

A cause du chaos créé par la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est divisée entre des gouvernements établis à l’est et à l’ouest, qui se disputent la légitimité et le contrôle des ressources du pays.

L’ONU soutient le gouvernement d’union nationale de Fayez Sarraj basé à Tripoli, face aux forces du maréchal Khalifa Haftar, basé à l’Est.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *