Guinée-Bissau: Sinohydro et le groupement Hexing/ZED-SA retenus pour développer trois centrales solaires photovoltaïques




Les centrales ont une capacité respective de 20 MWc (lot 1), 1MWc (lot 2) et 1MWc (lot 3) pour des délais de construction de 16 mois, 14 mois et 14 mois

 

La Société africaine des biocarburants et des énergies renouvelables (Saber) – African Biofuel & Renewable Energy Company en anglais, Abrec – a publié, sur son site, les résultats de l’analyse des candidatures à l’appel d’offres international lancé en février 2019, en trois lots, pour la construction de trois centrales solaires photovoltaïques en Guinée-Bissau.

Le premier lot, relatif à la construction d’une centrale solaire de 20 mégawatts-crête (MWc) à Gardete, à environ 8 km de la ville de Bissau avec une ligne d’interconnexion de 30 kV reliant la centrale à la sous-station électrique de Bôr, a été attribué à Sinohydro Corporation Limited, filiale de Power Construction Corporation of China (PowerChina).

Le délai d’exécution des travaux de la centrale de Gardete est de 16 mois, à un montant total hors taxes (HT) de 9 165 888 403 F CFA (environ 14 millions d’euros).

Le Groupement Hexing/ZED-SA – constitué par l’entreprise chinoise Hexing et la malienne ZED-SA – a été retenu pour les deux autres lots restants; relatifs à la construction d’une centrale solaire photovoltaïque de 1MWc dans la ville de Canchungo (lot 2) et une autre de puissance équivalente à Gabu (Lot 3). Ces centrales seront équipées d’infrastructures de stockage d’énergie et de groupes électrogènes diesel pour “hybrider” leur fonctionnement, selon les exigences de la Saber. Le groupement réalisera également une ligne électrique moyenne et basse tension pour chacune des centrales.

Le lot 2 devra être exécuté dans un délai de 14 mois à un montant total HT de 2 279 161 098 F CFA (environ 3,5 millions d’euros) et le lot 3 à un montant HT de 2 287 805 333 F CFA (environ 3,5 millions d’euros) dans le même délai.

Les trois projets de centrales bénéficient d’un prêt accordé par la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) à la Saber.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *