Ghana : découverte de gaz et de condensats dans le bloc CTP-Block 4 après le forage du puits d’exploration Akoma-1X




Le puits présente un volume allant de 550 à 660 milliards de pieds cubes (bcf) de gaz et entre 18 et 20 millions de barils de condensats

 

Le consortium présent dans le bloc CTP-Block 4, au large du Ghana, a découvert du gaz et des condensats dans ledit bloc, à l’issue du forage d’un premier puits d’exploration dans le prospect Akoma.

Le puits d’exploration Akoma-1X a été foré dans une profondeur d’eau de 350 mètres et a atteint une profondeur totale de 3 790 mètres, révélant des réserves estimées entre 550 et 660 milliards de pieds cubes (bcf) de gaz et entre 18 et 20 millions de barils de condensats.

Le puits se trouve à approximativement 50 kilomètres des côtes ghanéennes, et à environ 12 km au nord-ouest de “Sankofa hub” où la plateforme flottante de production, stockage et déchargement (FPSO) John Agyekum Kufuor est installée.

CTP-Block 4 est exploité par un consortium comprenant Eni Ghana – opérateur avec une participation de 42,469% -, Vitol Upstream Tano (33,975%), GNPC (10%), Woodfields Upstream (9,556%) et Explorco (4%).

Pour Eni, la découverte faite à partir du puits Akoma-1X est de nature “potentiellement commerciale” en raison de sa proximité avec les infrastructures existantes du projet Offshore Cape Three Points (OCTP). Elle pourra être mise en production à l’aide d’un système sous-marin la reliant au FPSO John Agyekum Kufuor en vue d’augmenter le plateau de production de ce dernier.

Le groupe pétrolier italien est présent au Ghana depuis 2009 et y réalise actuellement une production d’environ 60 000 barils équivalent pétrole par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *