Cameroun: le gestionnaire du patrimoine public dans le secteur de l’électricité adopte un budget d’investissement de 74 millions EUR pour 2018




Cette somme représente plus de 80% du budget total adopté par le conseil d’administration de Electricity Development Corporation (EDC) le 12 janvier 2018. Treize millions d’euros consacrés au fonctionnement

 

Le conseil d’administration de Electricity Development Corporation (EDC), réuni en session ordinaire le 12 janvier dernier à Yaoundé, a arrêté le budget 2018 de l’entreprise publique à 57,7 milliards de F CFA (57 703 219 510 F CFA dans le détail), environ 87,9 millions d’euros, a appris Energies Media cette semaine.

Sur cette somme, 48,5 milliards de F CFA (48 599 702 279 F CFA dans le détail), environ 74,08 millions d’euros seront consacrés au volet “projets”; et 9,1 milliards de F CFA (9 103 517 231 F CFA dans le détail), environ 13,8 millions d’euros affectés au volet “fonctionnement et équipement ».

Le conseil d’administration de EDC s’est réuni à Yaoundé sous la présidence de Victor Arrey Mengot, son président et par ailleurs ministre chargé de mission à la présidence de la République.

Ce dernier a prescrit au directeur général – Dr Théodore Nsangou“l’accélération des travaux de construction de l’usine de pied du barrage de Lom Pangar (30 MW, NDLR) et les autres projets hydroélectriques confiés à EDC par le gouvernement”, relève un communiqué publié pour la circonstance.

EDC est une société à capital public chargée de la gestion, pour le compte de l’Etat du Cameroun, du patrimoine public dans le secteur de l’électricité.

L’entreprise a également en charge la construction et l’exploitation des ouvrages de régularisation des eaux de bassins, notamment du barrage de Lom Pangar, ainsi que l’exploitation directe des barrages-réservoirs du Cameroun.

En rapport avec ce point, depuis 2015, en prévision des nombreuses centrales hydroélectriques à réaliser dans le pays, le gouvernement a  décidé de confier la gestion de l’ensemble des barrages réservoirs existants et à construire sur le bassin de la Sanaga (plus grand fleuve du Cameroun) à une seule entité publique à savoir EDC, qui a la charge de les exploiter dans l’intérêt de tous les utilisateurs.

Avant 2015 et surtout avant la loi du 14 décembre 2011 régissant le secteur de l’électricité au Cameroun, c’était le concessionnaire du service de production et distribution de l’électricité qui supervisait aussi le stockage d’eau; rôle désormais dévolu à EDC.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *