L’Egypte prévoit de reprendre ses exportations de gaz naturel vers la Jordanie en 2019




Les deux pays ont signé un accord à cette fin le 09 août. L’approvisionnement avait connu des interruptions depuis 2011 à cause du sabotage du gazoduc du Sinaï par l’Etat islamique

 

La Jordanie a signé un accord avec l’Egypte jeudi, 09 août, pour reprendre l’approvisionnement en gaz égyptien au royaume en début d’année 2019.

Selon cet accord, l’Egypte fournira à la Jordanie 10% de ses besoins quotidiens en gaz à partir de l’année prochaine, a rapporté dans un communiqué la ministre jordanienne de l’Energie Hala Zawati.

Hala Zawati a précisé que la Jordanie et l’Egypte s’étaient entretenues jeudi au Caire pour fournir du gaz aux installations industrielles jordaniennes.

La Jordanie a besoin de plus de 9 millions de mètres cubes par jour pour sa production d’électricité, selon la ministre.

L’Egypte indemnisera la Jordanie pour les quantités de gaz qu’elle ne lui a pas livrées après le sabotage du gazoduc reliant les deux pays par l’Etat islamique (EI).

En 2004, l’Egypte avait commencé à fournir environ 7 millions de mètres cubes de gaz par jour à la Jordanie. L’année 2009 fut marquée par un fort recul de l’approvisionnement; et en 2011 l’approvisionnement fut complètement interrompu après de nombreux sabotages du gazoduc du Sinaï par l’EI.

Après l’interruption de cet approvisionnement, la Jordanie a eu recours à des importations massives de carburant pour produire de l’électricité, alourdissant le budget du pays et entraînant des pertes de près de 8 milliards de dollars américains.

La Jordanie a commencé à diversifier ses ressources énergétiques et construit un terminal de gaz naturel liquéfié pour importer des quantités suffisantes de gaz pour sa production électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *