Gabon: le Covid-19 permet à BW Energy de réduire les dépenses des forages à Dussafu de 100 millions USD




Pétrole – L’entreprise dit avoir profité de la crise dans l’industrie des forages pour acquérir deux plateformes à des “prix très attractifs” pour les forages à mener sur la zone Hibiscus/Ruche

 

 

La norvégien BW Energy, opérateur du permis Dussafu Marin, au sud du Gabon, a choisi d’acquérir et de convertir – parce qu’ayant déjà été utilisées sur d’autres sites –  deux plateformes autoélévatrices pour le développement des champs satellites Hibiscus/Ruche dans le permis.

L’utilisation des deux unités permettra à BW Energy de réduire ses dépenses en capital d’environ 100 millions de dollars par rapport à son plan de développement initial des deux champs, s’est félicité l’opérateur dans une note officielle publiée le 02 novembre 2020.

Les deux plateformes de forage autoélévatrices – “Atla” et “Balder” – conçues en 2003, ont été acquises auprès de Borr Drilling Ltd – société enregistrée aux Bermudes -, pour un montant global de 14,5 millions de dollars.

L’opérateur indique que ces acquisitions, permettant de faire des économies en acier et en coût d’installation, vont l’aider à réduire les investissements et le délai de la première production de pétrole.

Pour le PDG de BW Energy, Carl Krogh Arnet, il s’agit de plateformes autoélévatrices “de haute qualité” acquises à des “prix très attractifs” en raison de la pandémie de Covid-19 et de la “crise actuelle” du marché des forages.

La décision finale d’investissement pour le développement de la zone Hibiscus/Ruche a été prise au quatrième trimestre 2019, à un coût estimé à 660 millions de dollars pour les phases 1 et 2, avec des ressources prouvées et probables (2P) de 112 millions de barils de pétrole récupérables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *