Afrique/Energies renouvelables: la BEI promet de “nouveaux soutiens financiers et techniques” à 11 pays du Sahel




Pays ciblés par la banque publique de l’UE dans le cadre de l’initiative de la Grande Muraille Verte: Burkina Faso, Djibouti, Érythrée, Éthiopie, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal, Soudan et Tchad

 

 

La Banque européenne d’investissement (BEI) compte “fournir de nouveaux soutiens financiers et techniques” à 11 pays du Sahel pour le développement des “énergies propres, dans le cadre de l’initiative de la Grande Muraille Verte (GMV).

L’annonce a été faite par le président de la BEI, Werner Hoyer, au One Planet Summit pour la biodiversité à Paris le 11 janvier dernier.

“D’ici à 2025, la BEI prévoit de soutenir les investissements des secteurs public et privé porteurs de transformations dans les 11 États du Sahel les plus vulnérables aux changements climatiques, dans le cadre de notre engagement à accélérer les investissements à fort impact en Afrique”, a relevé Werner Hoyer.

Les 11 pays du Sahel concernés dans ce cadre sont: le Burkina Faso, Djibouti, l’Erythrée, l’Ethiopie, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, le Soudan et le Tchad.

La Grande muraille verte pour le Sahara et le Sahel, communément appelée la Grande muraille verte (GMV), longue d’environ 8000 kilomètres, a été lancée par l’Union africaine (UA) en 2007. Elle vise à restaurer des paysages dégradés du Sahara et du Sahel en contribuant aussi au développement des millions de personnes qui y vivent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *