Cameroun: 295 millions USD de l’IDA en vue pour le projet d’interconnexion électrique avec le Tchad




Les fonds de l’institution du groupe de la Banque mondiale représentent un prêt

 

Le Cameroun va obtenir 271,3 millions d’euros (295 millions de dollars, environ 178 milliards de F CFA) auprès de l’Association internationale de développement (IDA), du Groupe de la Banque mondiale, pour le projet d’interconnexion électrique avec le Tchad

L’accord de prêt y relatif sera signé par le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), habilité par le président de la République Paul Biya à effectuer l’opération à la faveur d’un décret signé le 12 novembre.

Le Projet d’interconnexion des réseaux électriques du Cameroun et du Tchad (Pirect) permettra au Cameroun d’exporter l’énergie de ses barrages et des centrales à gaz vers son voisin d’Afrique centrale. 

Le projet consistera, entre autres, en la construction d’une ligne principale haute tension (HT) de 225 kV entre Ngaoundéré-Maroua-Kousséri (Cameroun) et N’Djamena (Tchad), d’une bretelle de ligne HT 225 kV entre Maroua (Cameroun), Bongor-Guelendeng-N’Djamena (Tchad), des postes de transformation HT/MT associés ainsi que des réseaux de distribution, pour l’électrification rurale de 478 localités le long des couloirs de ligne entre les deux pays.

La longueur totale des lignes HT à construire est d’environ 1 024 kilomètres (786 km au Cameroun et 238 km au Tchad), d’après les données de la BAD. 

La réalisation du projet a connu du retard. Suivant une mise à jour faite en juillet 2021 par le comité technique conjoint du Pirect – composé de la Sonatrel côté camerounais et la SNE côté tchadien -, les appels d’offres devraient être disponibles à partir de mai 2023. En janvier 2019, la Banque africaine de développement – qui finance aussi une partie des coûts – estimait à 2022 le délai d’achèvement du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *