Cap-Vert: des artisans locaux formés à la construction de fours de cuisson domestique améliorés




C’était à la faveur d’un atelier organisé du 16 au 20 octobre dernier par le Centre pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique de la Cedeao

 

Le Centre pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (ECREEE) de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a organisé au Cap-Vert, du 16 au 20 octobre, un atelier de formation des artisans à la construction de fours de cuisson améliorés.

Objectif: permettre aux populations d’Afrique de l’Ouest, qui utilisent encore à 80% la biomasse (bois) pour leurs activités de cuisson, de mieux gérer les ressources disponibles et de prévenir les problèmes de santé causés par l’inhalation des fumées.

L’expertise technique de ladite formation a été fournie par le Centre d’études et de recherches sur les énergies renouvelables (Cerer) de l’université Cheick Anta Diop de Dakar. Elle a également reçu “le soutien” du ministère fédéral autrichien de l’Agriculture, des Forêts, de l’Environnement et de la Gestion de l’eau (BLMFUW).

La formation dispensée au Cap-Vert s’inscrit dans le cadre de la West African Clean Cooking Alliance (WACCA), initiative régionale lancée par la Cedeao en octobre 2012 pour apporter des solutions au problème suscité en déployant des modes de cuisson “propres”, générant des avantages sanitaires, financiers et sociaux pour les populations.

L’objectif de la WACCA est d’apporter des solutions énergétiques “propres, sûres et abordables à toute la population de la Cedeao d’ici 2030”.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *