Afrique du Sud : la DBSA lance un appel à projets pour des centrales éoliennes et solaires d’IPP de 10 à 75 MW




L’enveloppe prévue pour cette initiative financée par la Banque de développement de l’Afrique australe et le Fonds vert pour le climat est de 200 millions de dollars. Date limite des soumissions: 30 septembre 2021

 

La Banque de développement de l’Afrique australe (Development Bank of Southern Africa, DBSA) a ouvert, le 31 juillet et ce jusqu’au 30 septembre 2021, un appel à projets pour son Programme d’investissement dans la production intégrée (Embedded Generation Investment Programme, EGIP).

L’initiative est dotée d’une enveloppe de 200 millions de dollars, dont 100 millions de dollars fournis par le Fonds vert pour le climat (Green Climate Fund en anglais, GCF).

L’EGIP soutient la mise en œuvre de systèmes solaires photovoltaïques et éoliens connectés au réseau, par des producteurs indépendants d’électricité (Independent Power Producers en anglais, IPP) opérant en Afrique du Sud.

Le Programme veut tirer profit de la possibilité donnée aux entreprises privées en Afrique du Sud, depuis juin 2021, de construire des centrales allant jusqu’à 100 mégawatts de puissance sans avoir besoin d’une licence.

La taille des projets pouvant être financés dans le cadre de l’EGIP est comprise entre 10 MW et 75 MW. Selon les critères présentés par DBSA, les projets doivent être des centrales connectées au réseau. Les promoteurs doivent par ailleurs avoir déjà complété les études environnementales et sociales, obtenu toutes les autorisations et conclu des contrats d’achat d’électricité avec des acheteurs industriels, commerciaux ou municipaux sur une période de 15 ans.

La banque prendra ainsi en compte l’impact du projet sur le climat (atténuation du changement climatique), son potentiel d’intégration et les risques environnementaux et sociaux découlant de sa mise en œuvre.

La Banque évaluera les projets et recommandera un ou plusieurs finalistes à ses comités d’investissement.

La soumission des offres se fait en ligne sur le site de DBSA. 

Parmi le type de financements prévus, on retrouve des prêts à long terme pouvant atteindre 18 ans, de la dette subordonnée, un soutien en fonds propres pour permettre la participation des Noirs aux projets, du financement communautaire pour permettre la participation des communautés locales sur le site où se trouve le(s) projet(s).

DBSA assure que 84 millions de dollars – sur les 200 millions de dollars – seront dédiés au Broad-Based Black Economic Empowerment (BBBEE, charte pour l’avancement économique des Noirs), une initiative gouvernementale qui évalue les entreprises en fonction des opportunités qu’elles donnent aux Noirs (participation au capital, emplois, utilisation de sociétés de sous-traitance détenues par les Noirs, etc.). La Banque explique que l’initiative vise à encourager les communautés locales, micro, petites et moyennes entreprises à participer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *