Vers l’évaluation de la faisabilité d’un projet d’exportation d’énergie de la Guinée équatoriale vers le Gabon




L’étude de faisabilité est envisagée par la Commission de la Cemac pour le futur marché d’échange d’énergie électrique de la sous région. Candidatures ouvertes jusqu’au 24 juillet 2020

 

 

La Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) a lancé un avis à manifestation d’intérêt relatif à “l’étude en vue de l’approvisionnement en énergie électrique, HTB [Haute tension B, installations électriques de tensions supérieures à 50 000 volts, NDLR], dans le réseau interconnecté Nord du Gabon (provinces du Woleu-Ntem et de l’Ogooué Ivindo) à partir des sources de génération d’énergie électrique de la Guinée équatoriale”.

Les manifestations d’intérêt des bureaux d’études spécialisés dans les projets de transport d’énergie sont attendues à la Commission de la Cemac, dont le siège se trouve en Guinée équatoriale, jusqu’au 24 juillet 2020.

Le secteur de l’énergie est l’un des secteurs ciblés par la Cemac pour devenir un “espace intégré”, souligne le président de la Commission de la Cemac, Pr Daniel Ona Ondo, dans le document de l’AMI.

“Le développement de projets énergétiques à caractère intégrateur participe à la mise en place du futur marché sous-régional d’échange d’énergie électrique”, ajoute-t-il.

La Cemac est une organisation régionale regroupant six Etats: Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, Tchad.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *