Subvention d’un million de dollars du SEFA pour de mini-projets hydroélectriques à Sao Tomé-et-Principe




L’enveloppe du Fonds des énergies durables pour l’Afrique va servir à la réalisation des études de faisabilités des projets, à la structuration des financements et à la préparation des dossiers d’appels d’offres

 

Le Fonds des énergies durables pour l’Afrique (SEFA) a accordé une subvention d’un montant d’un million de dollars américains en faveur de Sao Tomé-et-Principe, pour le développement de mini-projets hydroélectriques sur cinq sites de l’archipel.

L’enveloppe a été approuvée le 30 mai 2018, mais ce n’est que le 27 juin que la Banque africaine de développement (BAD) – qui administre ce fonds fiduciaire multi-bailleurs – a rendu publique la nouvelle sur son site.

L’appui financier du SEFA va servir à la structuration du financement des projets et la préparation des documents d’appels d’offres pour cinq sites. Les fonds permettront également de mener en amont les études de faisabilité et les études d’impact environnemental et social.

Selon les données de la BAD, Sao Tomé-et-Principe dispose d’un taux d’accès à l’électricité autour de 70%, avec une production essentiellement supportée par les centrales thermiques.

Le Plan de développement national (National Development Plan) de cet Etat d’Afrique centrale vise, sur la période 2017-2022, l’atteinte de 50% d’énergies renouvelables dans le mix énergétique d’ici 2030.

Les projets permettront à moyen terme de réduire la dépendance au pétrole et au diesel, utilisés comme carburants pour la fourniture d’électricité sur l’archipel où vivent 203 000 habitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *