Soudan du Sud: mise aux enchères de 14 nouveaux blocs pétroliers en perspective




A travers l’opération, le gouvernement sud-soudanais veut soutenir la production de pétrole qui est récemment passée de 170 000 à 165 000 barils par jour

 

 

Afin de soutenir la production de pétrole qui est récemment passée de 170 000 à 165 000 barils par jour (bpj), le gouvernement du Soudan du Sud a déclaré le 06 octobre qu’il prévoit d’offrir 14 nouveaux blocs pétroliers lors de la prochaine procédure d’octroi des autorisations de prospection.

Awow Daniel Chuang, ministre du Pétrole, a indiqué que la production était passée de 130 000 à 115 000 bpj dans le bloc Dar exploité par la Dar Petroleum Operating Company, un consortium de plusieurs entreprises.

« Le défi auquel nous sommes confrontés dans la production de pétrole est en réalité d’ordre géologique, car avec ces gisements nous produisons davantage d’eau que de pétrole. Nous voulons suivre la voie technique et obtenir les bonnes technologies que nous pourrons déployer afin d’extraire davantage de pétrole », a déclaré M. Chuang.

Le ministre a également révélé qu’il reste extrêmement difficile pour la production de revenir au niveau d’avant la guerre (2013), c’est-à-dire aux quelque 300 000 bpj atteints avant le déclenchement du conflit qui a duré plus de sept ans.

« Il n’est pas facile pour nous de revenir aux 300 000 bpj d’avant la guerre. Nous ne pouvons pas le faire à cause des défis géologiques et en même temps nous comprenons qu’il y a un déclin national parce que les réserves de pétrole sont limitées », a expliqué M. Chuang.

Il a indiqué que les récentes inondations dans la région productrice de pétrole du Haut-Nil ont également affecté la production des champs pétrolifères.

« Lorsque les gisements de pétrole sont inondés, ils sont couverts d’eau et on ne peut pas produire parce qu’on ne peut pas accéder aux puits de pétrole », a déclaré M. Chuang.

Le ministre sud-soudanais a par ailleurs déclaré que l’amélioration des relations avec son voisin, le Soudan, a permis de faciliter le transport du pétrole brut par Port-Soudan (principal port du Soudan).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *