Cameroun: l’utilisation du charbon de bois a emporté 18500 hectares de forêts en 2015




Pour limiter cette destruction des forêts, le gouvernement veut inciter des entreprises à mettre en place un marché dynamique des rebuts de bois de scierie

 

Le gouvernement camerounais, à travers la Plateforme d’orientation et de suivi du développement de la chaîne de valeur du charbon de rebuts de bois, veut limiter la destruction des forêts faite dans le cadre de l’approvisionnement en charbon de bois par les ménages.

En 2015, la consommation nationale de charbon de bois se chiffrait à environ 356 000 tonnes, soit l’équivalent de 2,5 millions de m3 de bois et 18500 hectares de forêts naturelles, selon des statistiques du Programme d’appui à la mise en œuvre de la stratégie de développement du secteur rural – Programme forêt/ Environnement (ProPfe), financé par la coopération technique allemande (GIZ) pour “la gestion durable des ressources forestières”.

Ces statistiques ont été présentées à l’Est – région qui abrite le plus important massif forestier du pays – le week-end du 30 septembre dernier, lors d’une réunion de la Plateforme.

Les unités de traitement du bois installées dans cette région ont un rendement à la transformation de 40%, ce qui occasionne une grande quantité de déchets.

La Plateforme estime que ces déchets peuvent être valorisés en rebuts de bois de scierie pour produire et commercialiser du charbon de bois.

Le potentiel de la région de l’Est dans le domaine est évalué à 1,22 million de m3 de rebuts de sciage dont 50% peuvent être carbonisables, ce qui représenterait la couverture de 15% de la demande nationale en charbon de bois. Offre qui permettrait de préserver 4300 hectares de forêts naturelles.

Toujours d’après les données officielles de cette Plateforme, l’offre nationale en rebuts de bois de scierie n’est que de 2%. A l’Est, le chiffre annuel de la filière est évalué à 200 millions de F CFA (304 000 euros). Avec l’appui de la Coopération technique allemande (GIZ), la Plateforme espère porter ce chiffre d’affaires à 02 milliards de F CFA (3,04 millions d’euros).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *