Le Soudan d’accord pour aider le Soudan du Sud à relever sa production de pétrole à 300 000 bpj




Cette production se situe actuellement entre 165 000 et 170 000 barils par jour, d’après Awow Daniel Chuang, sous-secrétaire au ministère sud-soudanais du Pétrole

 

 

Le Soudan compte accompagner le Soudan du Sud pour faire passer sa production de pétrole brut de 170 000 barils par jour à 300 000 bpj d’ici deux à trois ans.

Awow Daniel Chuang, sous-secrétaire au ministère sud-soudanais du Pétrole, a précisé mercredi 13 janvier en soirée que les deux pays entendaient accroître la production dans les champs pétrolifères du nord du Soudan du Sud, jusqu’ici perturbé par plus de six ans de guerre civile.

L’annonce a été faite à l’issue d’une rencontre à Juba avec le sous-secrétaire au ministère soudanais de l’Energie et des Mines, Hamid Suleiman Hamid.

La production a baissé et il existe « des défis techniques par nature », a commenté Awow Daniel Chuang.

« La production à l’heure actuelle se situe entre 165 000 et 170 000 barils par jour, mais nous voulons la porter à 300 000 bpj d’ici deux à trois ans à partir de 2021 », a indiqué M. Chuang.

M. Suleiman a indiqué pour sa part que le Soundan espère cette reprise de la production du brut sud-soudanais afin d’en faire bénéficier la raffinerie d’El-Obeid.

Une commission technique réunissant les ministères de tutelle de chaque pays a connu mercredi sa troisième journée de réunion à Juba, permettant notamment la conclusion de plusieurs accords.

Le sous-secrétaire soudanais a ainsi précisé qu’un accord avait été conclu sur la production et les investissements dans le secteur pétrolier afin d’atténuer dans les deux pays les impacts économiques de la pandémie du nouveau coronavirus.

Ils ont par ailleurs convenu de créer une coentreprise chargée d’études sismiques, d’analyses et du partage des informations. Un bureau de coordination sera mis en place pour assurer la coopération des deux ministères.

M. Chuang a déclaré que son pays avait hâte de profiter de l’expertise technique soudanaise et notamment de la formation prodiguée par des spécialistes soudanais du pétrole.

En 2011, année de son accession à l’indépendance, le Soudan du Sud tirait 98% de ses recettes du pétrole et produisait jusqu’à 350 000 barils par jour. Mais après le déclenchement de la guerre civile en décembre 2013, la production a chuté de plus de moitié. Elle a été relancée à la faveur de l’accord de paix signée le 12 septembre 2018 à Addis-Abeba.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *