Sénégal: première production de pétrole du champ SNE attendue en 2022, avec un plateau de 100 000 barils par jour




La production de gaz du champ est prévue quant à elle en 2024 selon le plan de production et de développement soumis au gouvernement sénégalais

 

La coentreprise qui exploite le champ SNE, au large du Sénégal, à la frontière avec la Gambie, a soumis le Plan de développement et d’exploitation du champ au gouvernement sénégalais, d’après une annonce faite le 25 octobre dernier.

L’approbation des autorités sénégalaises est attendue avant la fin de l’année 2018.

Le plan vise l’exploitation de 500 millions de barils de pétrole brut. Selon les informations communiquées par l’écossais Cairn Energy et l’australien FAR Ltd. – membres de la coentreprise -, la production de pétrole démarrera en 2022 avec un plateau de production de 100 000 barils de pétrole brut par jour. Le gaz sera produit à partir de 2024 et sera destiné aux besoins domestiques du Sénégal.

Le champ sera développé en plusieurs phases. La première phase comprendra 23 puits producteurs sous-marins, puits injecteurs d’eau et de gaz, raccordés à une unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO).

Les offres pour l’installation du FPSO et les infrastructures sous-marines connexes ont été reçues par la coentreprise qui exploite le champ. La pré-sélection pour la pré-étude d’ingénierie de détail (Front End Engineering Design en anglais, FEED) est prévue au cours du quatrième trimestre 2018 en cours.

La coentreprise qui exploite le champ SNE attend également l’accord du gouvernement sénégalais pour le transfert du rôle d’opérateur à Woodside Energy. Il est actuellement dévolu à Cairn Energy.

Le champ SNE a été découvert en 2014. Il est situé dans le bloc Sangomar Deep Offshore, à environ 100 km au sud de la capitale Dakar.

Cairn est opérateur du champ, avec une participation de 40% dans la coentreprise qui exploite le bloc. Parmi les autres partenaires de la coentreprise, on retrouve les entreprises australiennes Woodside Energy (35%) et Far Ltd. (15%). La Société nationale des pétroles du Sénégal (Petrosen) détient les 10% restants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *