Cameroun: outre Kribi et Limbe, la SNH envisage de construire un hangar pour les équipements de lutte contre la pollution due aux hydrocarbures à Douala




Un appel d’offres national, pour le hangar prévu à Douala, dans la région du Littoral, est ouvert à cette fin pour les entreprises implantées au Cameroun. Date limite de soumission des offres: le 14 mai 2018

 

Le Comité de suivi, instance de supervision du Comité de pilotage et de suivi des pipelines (CPSP) – une structure interministérielle placée sous la présidence de l’administrateur-directeur général de la SNH – a lancé un appel d’offres national pour “l’aménagement du site et la construction d’un hangar dans le centre de lutte contre la pollution par les hydrocarbures de Douala.

L’appel d’offres, daté du 26 mars 2018, mais relayé seulement dans la presse publique le 02 avril, est ouvert aux entreprises ou groupements d’entreprises installés au Cameroun.

Les travaux, constitués en un lot unique, consisteront spécifiquement en : “installations de chantiers; dégagement des emprises; terrassements généraux; travaux de voiries; drainage et assainissement; gros oeuvre; menuiserie bois; menuiserie métallique-aluminium; faux plafond; peinture intérieure et extérieure; revêtement des sols et murs; électricité (courants forts et courants faibles), contrôle d’accès; plomberie sanitaire et protection incendie; climatisation; voiries et réseaux divers (VRD) et aménagement extérieur”.

Le dossier complet de l’appel d’offres peut être obtenu auprès du Secrétariat permanent du CPSP sis à l’immeuble siège de la Société nationale des hydrocarbures (SNH), à Yaoundé.

Les offres, en français et en anglais, sont attendues au Secrétariat permanent du CPSP “au plus tard le 14 mai 2018 à 12 heures précises”. L’ouverture des offres sera faite le même jour, à 14 heures, par la Commission spéciale de passation des marchés auprès du CPSP.

L’administrateur-directeur général de la Société nationale des hydrocarbures (SNH), Adolphe Moudiki, par ailleurs président du CPSP, rappelle que cette activité s’inscrit “dans le cadre de la mise en oeuvre du Plan national de lutte contre les déversements accidentels d’hydrocarbures (Pnldah)”.

Le Pnldah a été adopté par décret présidentiel en octobre 2009. Il fournit les techniques à utiliser et l’organisation à mettre en place pour coordonner les interventions en cas de déversement accidentel d’hydrocarbures, aussi bien en milieu terrestre que marin, au Cameroun.

La coordination de l’exécution de ce Plan est assurée par le CPSP.

Le Comité envisage aussi d’aménager des sites pour la construction de hangars devant abriter les équipements de lutte contre la pollution due aux hydrocarbures à Kribi (région du Sud) et Limbé (région du Sud Ouest).

Fin novembre 2017, le CPSP avait annoncé que les travaux avaient déjà été attribués dans ces deux régions, notamment à la société C.S.C Business pour Limbe, et aux Ets Le Crystal, pour les travaux de Kribi.

Sollicité par Energies Media, depuis le 22 janvier 2018, pour donner des indications sur la nature des équipements qui seront installés dans les hangars, l’état d’avancement des travaux et la date de livraison des chantiers, le CPSP, que préside la SNH, n’a pas cependant donné de réponse.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *