Les revenus de la Libye provenant des hydrocarbures ont baissé de 8,4% entre 2018 et 2019 (NOC)




La Compagnie nationale libyenne de pétrole attribue cette baisse aux menaces sécuritaires et à la baisse des prix du pétrole

 

La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC), entreprise d’Etat contrôlée par le gouvernement soutenu par l’ONU, a révélé le 14 janvier que les revenus du pays provenant des hydrocarbures avaient baissé de 8,4 % entre 2018 et 2019 en raison des menaces sécuritaires et de la baisse des prix du pétrole.

En 2019 les revenus ont été d’environ 22,5 milliards de dollars, a indiqué la NOC dans un communiqué. En 2018, ces revenus étaient estimés à 25,4 milliards de dollars selon les données de la Banque centrale de Libye.

Le secteur pétrolier, qui représente la principale source de revenus de la Libye, a souffert des attaques lancées par l’armée basée dans l’est du pays contre les champs de pétrole et les ports.

Depuis début avril 2019, le gouvernement soutenu par l’ONU est engagé dans un conflit armé dans et autour de Tripoli contre l’armée libyenne de l’est du pays, qui tente de prendre le contrôle de la capitale et de renverser le gouvernement.

La Libye a sombré dans la violence et l’instabilité politique depuis la chute de l’ancien dirigeant Mouammar Kadhafi en 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *