Près de 700 millions de compteurs communiquants sont installés en 2018 dans le monde, selon Enedis




Le rythme d’installation varie d’un pays à l’autre, y compris en Europe. D’après Enedis, 1,5 milliard devraient l’être en 2021

 

Près de 700 millions de compteurs communicants sont installés en 2018 dans le monde, selon Enedis – société chargée de la gestion et de l’aménagement de l’essentiel du réseau de distribution d’électricité en France – et 1,5 milliard devraient l’être en 2021. Mais le rythme d’installation varie d’un pays à l’autre, y compris en Europe.

Trois pays européens ont équipé l’ensemble de leurs foyers: l’Italie (32 millions de compteurs), la Suède (5,2 millions) et la Finlande (3,1 millions). L’objectif principal du dispositif italien est la réduction des fraudes, selon la Cour des Comptes.

En Espagne, le déploiement est en cours, avec plus de 20 millions de compteurs déjà posés, et devrait se terminer en 2018. Au Royaume-Uni, plus de 5 millions de compteurs ont été remplacés, et deux tiers des clients de l’opérateur British Gas ont réduit leur facture d’électricité grâce notamment à l’affichage de leur consommation en direct, selon la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Trois millions de compteurs ont été remplacés aux Pays-Bas, uniquement chez les petits consommateurs.

L’Autriche, le Danemark, l’Estonie, la Grèce, l’Irlande, le Luxembourg, la Belgique, l’Allemagne, la Pologne ou le Portugal, ont également des projets en cours ou programmés. Pour sept États membres (Allemagne, Belgique, Lettonie, Lituanie, Portugal, République tchèque et Slovaquie), les analyses des coûts et bénéfices se sont toutefois révélées négatives ou non concluantes. L’Allemagne a décidé pour des raisons économiques liées à son marché très éclaté de 900 distributeurs de remplacer prioritairement les compteurs de certains clients, tels les gros consommateurs ou les producteurs d’énergie.

Concernant la technologie, le CPL (courant porteur en ligne le long des câbles électriques) semble être la plus déployée pour relier le compteur au concentrateur, situé dans les transformateurs du quartier. Entre le concentrateur et le système d’information, il s’agit d’une liaison via le réseau de téléphonie GPRS, selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses).

En Asie, la Chine a déployé 408 millions de compteurs, soit 68% du parc, tandis que l’Inde prévoit d’équiper 40 à 45 millions de foyers. Aux États-Unis, chaque État a son propre plan de déploiement, avec 90 millions de compteurs prévus en 2020, soit 68% du parc, tandis que le Canada vient de terminer le remplacement de son parc.

L’arrivée des compteurs communicants a provoqué des craintes dans de nombreux pays, selon l’Anses, notamment sur le risque d’une exposition aux champs électromagnétiques et la collecte de données personnelles. C’est le cas par exemple au Canada où la perception est « plutôt défavorable » chez la population, ou en Israël.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *