Cameroun: les premiers mégawatts du barrage hydroélectrique de Memve’ele (211 MW) injectés dans le réseau




Un peu plus d’un tiers de la capacité installée du barrage alimente déjà le Réseau interconnecté Sud, en attendant la mise en service complète du barrage

 

Initialement annoncé par le ministre camerounais de l’Eau et de l’Energie (Minee) Gaston Eloundou Essomba pour la fin d’année 2018, les premiers mégawatts du barrage hydroélectrique de Memve’ele ont finalement été injectés dans le Réseau interconnecté Sud (RIS) lors de tests menés samedi, 13 avril, rapporte la radio publique nationale.

Pour marquer l’événement, le Minee préside la cérémonie solennelle de “mise sous tension” du barrage ce mardi, 16 avril, à Nyabizan, localité de l’arrondissement de Ma’an, département de la Vallée du Ntem, dans la région du Sud.

L’énergie fournie par Memve’ele (211 MW) doit être injectée dans le Réseau interconnecté Sud (RIS) à travers une ligne de transport d’électricité qui va de Nyabizan à Ebolowa, puis d’Ebolowa (chef-lieu de la région du Sud) au poste de Nkolkoumou à Yaoundé; le tout sur une distance de près de 300 km.

La ligne allant de Nyabizan à Ebolowa est achevée mais celle allant d’Ebolowa à Yaoundé en passant par le poste de Mbalmayo (région du Centre), est encore en construction. Les premiers mégawatts – 80 MW – annoncés par le ministre sont ceux injectés à Mbalmayo.

Le calendrier de mise en service du barrage de Memve’ele (211 MW), avec tous les différents aménagements prévus pour l’évacuation de l’énergie produite, est projeté en 2020, selon des indications recueillies par Energies Media auprès du directeur du projet Memve’ele, Dieudonné Bisso, en février à Yaoundé.

Le RIS, réseau auquel est destiné l’énergie de Memve’ele, alimente en électricité les régions du Centre, Littoral, Ouest, Sud, Sud-Ouest et Nord-Ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *