Cameroun: le barrage de Mekin (15 MW) toujours pas opérationnel au mois d’avril 2019




Constat fait lundi, 15 avril, par le ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba, en présence du directeur général d’Hydro-Mekin, Frédéric Biya Motto

 

La centrale hydroélectrique de Mekin, dont la “réception technique” a eu lieu en juillet 2017 après plus de cinq ans de travaux, n’injecte pas encore son énergie dans le Réseau interconnecté Sud (RIS), avons-nous appris ce lundi, 15 avril, à la faveur de la visite effectué par le ministre de l’Eau et de l’Energie, sur le site.

La descente effectuée par Gaston Eloundou Essomba a eu lieu en présence du directeur général d’Hydro-Mekin – la société du projet -, Frédéric Biya Motto.

Malgré des essais d’injection réalisés par le distributeur d’électricité Eneo dans le réseau alimentant les villes de Meyomessala et Sangmélima, la centrale n’est pas encore opérationnelle étant donné que les eaux du barrage inondent encore des villages et des ponts.

Il est encore question, comme Energies Media l’évoquait déjà en mars 2018, de recaser les populations affectées par le barrage, réhabiliter les ponts noyés par les eaux – pont sur le Dja à Ngalla et pont sur le Lobo à Assok -, réhabiliter le réseau routier amont, entre autres.

Le barrage hydroélectrique de Mekin est situé sur le fleuve Dja, dans l’arrondissement de Meyomessala, département du Dja et Lobo, région du Sud. Il a été réalisé sous forme d’un contrat de construction clé en main (EPC), par l’entreprise chinoise China National Electric Engineering Corporation (CNEEC).

L’aménagement du projet comprend la construction du barrage avec une usine de pied d’une puissance installée de 15 MW – trois groupes de 5 MW – et ses structures associées; la mise en place d’une ligne d’évacuation d’énergie de 110 kV sur 33,1 km le long de Mekin jusqu’au lieu-dit Njom-Yekombo, station d’interconnexion au RIS.

A cela, il faut également ajouter une voie d’accès de 12,6 km.

L’énergie du barrage doit essentiellement alimenter des arrondissements de la région du Sud.

Le ministre de l’Eau et de l’Energie a indiqué au directeur général d’Hydro-Mekin ce lundi qu’il fera l’évaluation de l’avancement des travaux dans un mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *