Le G7 annonce l’arrêt du financement à l’étranger des projets d’hydrocarbures fin 2022




Les projets d’énergies fossiles qui pourront être soutenus par le G7 seront ceux disposant de techniques de capture de carbone

 

Les pays du groupe des sept économies avancées du monde (G7) – Royaume-Uni, États-Unis, Canada, Japon, Allemagne, France, Italie et Union européenne – ont promis le 27 mai de mettre un terme au financement à l’étranger de projets d’énergies fossiles sans technique de capture du carbone d’ici « fin 2022 », grâce à un revirement du Japon, dernier pays du groupe qui refusait de s’engager.

« Nous nous engageons à mettre fin, d’ici fin 2022, à toute nouvelle aide publique directe à l’international en faveur du secteur de l’énergie fossile sans technique de capture de carbone », ont-ils déclaré dans une déclaration conjointe à l’issue d’une réunion des ministres du Climat et de l’Energie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *