Mali: le gouvernement recherche un constructeur pour l’aménagement du barrage de Taoussa (25 MW)




L’Autorité pour l’aménagement de Taoussa a lancé un appel d’offres international à cet effet. Soumissions attendues jusqu’au 17 janvier 2019

 

L’Autorité pour l’aménagement de Taoussa, structure placée sous la tutelle du ministère de l’Energie et de l’Eau du Mali, a émis, ce mois, un avis d’appel d’offres international en vue de la relance du projet d’aménagement du barrage de Taoussa (25 MW), sur le fleuve Niger.

Le projet, localisé dans le nord du pays, avait été lancé en 2010 avant d’être suspendu deux ans plus tard à cause de l’insécurité causée par une rébellion dans la région. “L’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, signé entre les parties, a permis d’y amorcer une relative accalmie qui se traduit par un banditisme résiduel ou des attaques dirigées pour l’essentiel contre les forces armées de défense et de sécurité et alliés (Minusma et Barkhane)”, explique l’Autorité pour l’aménagement de Taoussa.

“Dans le cadre spécifique du projet, l’Etat Malien a prévu et financé un dispositif sécuritaire pour la protection des investissements, des biens et des personnes qui est en cours d’exécution”, rassure-t-elle.

L’avis d’appel d’offres pour l’aménagement du barrage de Taoussa et ses ouvrages annexes spécifie que les travaux sont constitués en deux lots. Ils seront toutefois adjugés à un seul soumissionnaire sous forme de marché unique. Les soumissionnaires ont l’obligation de répondre aux deux lots.

“Les études d’exécution et les travaux prévus dans le cadre de ce marché sont à réaliser dans un délai maximum de 4 ans”, souligne le document.

Le dossier d’appel d’offres (DAO) est consultable dans les bureaux de la direction générale de l’Autorité pour l’aménagement de Taoussa, à Bamako.

Une visite de terrain peut être organisée pour les entreprises qui le souhaitent, elles doivent néanmoins “s’organiser pour prendre en charge les frais de déplacement”.

La transmission des offres est attendue jusqu’au 17 janvier 2019.

Le coût d’aménagement du barrage de Taoussa est estimé à 167,93 milliards de FCFA. Le financement est fourni par plusieurs institutions internationales partenaires de l’Etat malien.

 


Les deux lots du projet:

  • Lot 1 – Génie civil qui comprend les études d’exécution et les travaux suivants : (i) une digue en enrochements à noyau étanche, (ii) un évacuateur de crue d’une capacité de 3100 m3/s comportant 10 passes vannées, (iii) une centrale hydroélectrique équipée de 5 groupes Kaplan, (iv) une écluse combinée avec un quai d’accostage, (v) un pont mobile, (vi) des plots de jonction réalisés en béton de masse. Le lot 1 comprend également : (i) la réalisation des accès, franchissement et contrôle des eaux pendant la durée du projet et (ii) l’injection, le drainage et la mise en place de l’auscultation des ouvrages.
  • Lot 2 – Fourniture et installation des équipements hydromécaniques dont les études, la fabrication, la fourniture, le montage et les essais sur site. Ils sont composés de: (i) 10 vannes segment manœuvrées par vérins hydrauliques latéraux dont 2 avec clapets, avec batardeaux et portiques associés pour l’évacuateur de crue, (ii) 3 portes de type busqué (constituées chacune de 2 vantaux articulés manœuvrés par vérins hydrauliques), vannes des aqueducs latéraux, batardeaux destinées à l’écluse, (iii) pont mobile de type basculant de largeur utile à la circulation de 10m, (iv) Batardeaux amont, grilles de l’entonnement amont, portique dégrilleur amont pour les prises usinières, (v) Batardeaux et portique aval, vanne wagon aval, pont roulant pour l’usine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *