La production pétrolière du Soudan du Sud a décliné de 26 000 barils par jour entre 2019 et 2021




Selon les données du ministère du Pétrole, elle est passée de 180 000 bpj à 154 000 bpj

 

Les puits de pétrole du Soudan du Sud ont connu un déclin, amenant la production pétrolière nationale à tomber à 154 000 barils par jour (bpj) dans trois principales zones de production, contre 180 000 bpj il y a deux ans, de source officielle. 

La production des blocs 3 et 7 dans le Haut-Nil est tombée à 103 000 bpj contre 120 000 bpj initialement, d’après le sous-secrétaire au ministère sud-soudanais du Pétrole Awow Daniel Chuang, cité par Bloomberg. 

Celle des blocs 1, 2 et 4 est passée de 53 000 barils par jour à 48 000 barils par jour, d’après le responsable.

Seul le bloc 5A, remis en production avec 3 000 barils par jour, devrait voir son débit passer à 8 000 barils par jour d’ici à la fin de l’année. 

Cette baisse est une mauvaise nouvelle pour le plus jeune État indépendant d’Afrique, qui dépend presque exclusivement des revenus des exportations d’hydrocarbures. 

Le taux de récupération du pétrole brut extractible peut être relevée à 35% – contre 23% actuellement – sur les blocs 3 et 7; et de 45% – contre 33% actuellement – sur les blocs 1, 2 et 4, “ce qui augmentera considérablement la production”, affirme toutefois Awow Daniel Chuang, affichant son optimisme. 

En 2011, année de son accession à l’indépendance, le Soudan du Sud tirait 98% de ses recettes du pétrole et produisait jusqu’à 350 000 barils par jour. Mais après le déclenchement de la guerre civile en décembre 2013, la production a chuté de plus de moitié. Elle a été relancée à la faveur de l’accord de paix signé le 12 septembre 2018 à Addis-Abeba.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *