Kenya : le terminal gazier de Mombasa opérationnel fin 2021 (porteur du projet)




Le terminal servira principalement à importer, stocker et approvisionner des clients industriels et domestiques en gaz de pétrole liquéfié

 

Mombasa Gas Terminal (MGT), qui construit un terminal gazier à Mombasa – ville portuaire au sud du Kenya -, table sur la fin de l’année 2021 pour l’achèvement de la première phase du projet et le début de l’exploitation. 

Le début des opérations est prévu “dans six mois”, a confié le directeur général de MGT, Julius Riungu, cité par les médias kényans après le financement octroyé par la Société financière internationale du Groupe de la Banque mondiale (IFC).

La société a obtenu auprès de l’IFC, le 02 juin, un financement de 23 millions de dollars pour la phase 1 de son projet de terminal d’importation et de stockage de gaz de pétrole liquéfié (GPL). 

La seconde phase portera la capacité de stockage à 22 000 tonnes métriques avec un transit attendu de 400 000 tonnes métriques par an.

L’entreprise compte livrer le GPL (dont le butane à usage de gaz domestique) à des clients industriels et à des ménages.

D’après une étude réalisée par le Global LPG Partnership avec la KfW et l’UE en octobre 2019, la consommation du GPL au Kenya était estimée à 222 300 tonnes métriques (TM) en 2018, avec des projections situant la consommation d’ici à 2030 entre 392 477 TM et 550 000 TM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *