Cameroun: le barrage de Grand Eweng (1800 MW) pourrait affecter au moins 16 villages




Ce sont les premières indications données par le gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea, qui préside l’une des commissions consacrées à l’évaluation des biens

 

La construction du barrage de Grand Eweng (1 800 MW) va affecter pas moins de 16 villages, a indiqué le gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea (photo), à l’occasion d’une descente sur le terrain effectuée le 26 octobre dernier à Dibang, localité du département du Nyong-et-Kellé, dans le Centre.  

Le barrage sera mis en place sur le fleuve Sanaga, près du village de Kan dans le département de la Sanaga maritime (région du Littoral) et dans le département du Nyong-et-Kellé (région du Centre).

Jeudi dernier, le gouverneur est allé annoncer, aux populations locales, le lancement des travaux de délimitation du site qui abritera les infrastructures du barrage. Le gouverneur préside la Commission constat-évaluation des biens, du côté du Centre vu que l’ouvrage est à cheval entre deux régions.

La Commission va évaluer les biens à détruire et les personnes à déplacer. Ces dernières, selon l’une des options envisagées, pourront être délocalisées et réinstallées en communautés.

D’après le directeur pays d’Hydromine, François Mazé, qui était aussi sur les lieux le 26 octobre, le constat des biens et la délimitation du site de construction va durer trois mois. La société espère ensuite obtenir la concession “au premier trimestre 2018”, pour réunir tous les financements en 2019. Le démarrage de la construction du barrage est prévu en 2020 pour une livraison en 2025.

L’énergie fournie par Grand Eweng, si le barrage est effectivement réalisé, pourra être commercialisée au Nigéria et dans d’autres pays voisins du Cameroun.

Comme le détaillait déjà Energies-media.com le 05 octobre dernier, Hydromine promet de mettre en oeuvre le projet sur le modèle BOT (Build, operate, transfer) avec des financements “100% privés”.

Ce projet de barrage qui sera construit sur la Sanaga, plus important fleuve du pays, nécessite des investissements importants, de l’ordre de 1500 milliards de F CFA (03 milliards de dollars).

Reaction(s) :

  1. Hello, Svp, très grand merci,
    Vous édifiez vos lecteurs,
    copie de votre article conforte mon rapport mensuel de chef de village,
    Jésus-Christ Vous bénisse,
    rené nyemeck, chef de village de Dibang

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *